Le salon Midest ouvre ses portes

Le Midest, le Salon international de la sous-traitance, est maintenu malgré les évènements qui ont frappé la capitale vendredi. Avec une sécurité renforcée, il se tiendra du 17 au 20 novembre au Parc des expositions de Paris Nord-Villepinte.

Partager


Edition 2014- Crédits Michel Leclercq

Ce sera une édition à part. Le Midest, le salon international de la sous-traitance, ouvrira bien ses portes comme prévu ce mardi 17 novembre 2015, jusqu’au vendredi 20 novembre. A quatre jours seulement des attentats qui ont touché la capitale, les exposants maintiennent leur engagement dans une large majorité. "Nous enregistrons quelques annulations de sociétés étrangères, en revanche les exposants français nous appellent depuis ce week-end pour nous affirmer qu’ils seront bien présents, et tous les partenaires nous assurent de leur soutien", assurent les organisateurs du Midest.

Présence policière renforcée

La sécurité sera bien sûr renforcée sur l’ensemble du Parc des expositions de Paris Nord-Villepinte, qui accueille également le salon Milipol, le salon mondial de la sécurité des Etats. Les automobilistes seront invités à laisser contrôler les coffres de leurs véhicules à l’entrée du parking, et une présence policière importante est prévue sur l’ensemble du site.

Côté fréquentation, les organisateurs, qui s’attendaient à une affluence exceptionnelle pour l’édition 2015, revoient leurs prévisions à la baisse. En particulier lors de la journée spéciale “Emploi et formation” du mercredi 18 novembre. "Plusieurs opérations étaient prévues pour les jeunes pour cet évènement organisé avec la Fabrique de l’Industrie, malheureusement les nombreuses écoles et universités qui avaient prévu de visiter le salon mercredi ont dû annuler leurs déplacements", indique Christophe Duprez, en charge des animations du Midest chez Reed Expositions France, l’organisateur du salon. Le programme des conférences et des animations de cette journée spéciale, lui, ne devrait pas être modifié.

Prévisions de fréquentation forcément en baisse

Du côté des visiteurs professionnels, enfin, difficile de prévoir la fréquentation. "Nous savons d’ores et déjà que les visiteurs seront moins nombreux que les éditions précédentes, mais l’important est que le salon soit maintenu", poursuit Christophe Duprez.

L’ultime interrogation concerne la venue des personnalités. Notamment d’Emmanuel Macron, qui devait prendre part jeudi à la présentation du “guide pratique de l’usine du futur” réalisé par la Fédération des Industries Mécaniques et les membres de l’Alliance pour l’industrie du futur.

L’inauguration officielle du salon aura lieu comme convenu demain matin à 10h30, et sera suivie par la traditionnelle cérémonie de remise des Trophées de l’innovation, en présence de Pierre Pelouzet, médiateur des relations interentreprises, et Frédéric Grivot, vice-Président de la CFPME en charge de l’industrie.

Frédéric Parisot

0 Commentaire

Le salon Midest ouvre ses portes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS