Le salon Manutention profite d’un secteur plutôt dynamique

Dès son ouverture lundi 17 novembre, le salon Manutention montrait une bonne fréquentation. Il confirme le développement des systèmes automatiques.

Partager
Le salon Manutention profite d’un secteur plutôt dynamique

Le salon Manutention qui se déroule du 17 au 20 novembre au parc des expositions de Paris Nord Villepinte est porté par un secteur en progression. Les exposants ont répondu présent, avec un nombre équivalent à celui de la dernière édition en 2012, mais avec une légère diminution du nombre de mètres carrés. Dès l’ouverture, les visiteurs étaient au rendez-vous, ce qui n’est pas toujours le cas sur les salons professionnels français. La décision des organisateurs de débuter un lundi pour donner l’occasion aux visiteurs étrangers de profiter d’un week-end à Paris aura été gagnante. On parlait bien plusieurs langues dans les allées.

Le secteur poursuit sa croissance. Après une bonne année 2013, avec une progression de l’intralogistique de l’ordre de 4% par rapport à 2012, 2014 devrait confirmer une tendance analogue. Renaud Buronfosse, délégué général du Cisma (le syndicat des équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention), précise : "Si le marché des chariots reste stable, les autres secteurs sont en progression. La visibilité reste très faible et nos entreprises doivent faire des efforts sur les marges, mais il y a tout de même de l’activité."

Convoyeurs et chariots autoguidés

Cette année, Manutention poursuit sa mue, avec une moindre importance des chariots élévateurs et une montée en puissance des systèmes d’automatisation. L’espace de démonstration en est un bon reflet. Auparavant "championnat du monde des chariots", il accueille aujourd’hui convoyeurs et chariots autoguidés (AGV). "Le marché n’est pas encore mature, mais il pousse fort et représente environ 40% de l’offre des exposants", résume Christophe Delahaye, chef de marché grands comptes chez Comexposium, l’organisateur de Manutention.

Autre changement, un rapprochement encore plus important entre Manutention et Emballage. En 2010, les deux salons avaient lieu pour la première fois aux mêmes dates. En 2012, les portes entre les deux halls contigus étaient ouvertes pour faciliter le passage d’un salon à l’autre. Cette année, on peut parler d’intégration voire d’imbrication, en suivant la logique industrielle.

Patrice Desmedt

Les cinq "Coups de cœur" du jury

Le salon sacrifie à la tradition avec ses "coup de cœurs" en récompensant cinq nouveautés remarquables :

- L’ATM (Automotive Trailer Mover) entièrement électrique de Gaussin Manugistique, véhicule dédié à la manutention de tous types de semi-remorques.

- Le Plug-and-Carry Belt de BOA Concept, une version « tapis » du Plug-and-Carry à rouleaux, avec lequel il est compatible. Comme lui, il se présente sous la forme de modules d’un mètre qui intègrent un moteur et une carte électronique avec une synchronisation automatique des modules. La gestion module par module permet une accumulation sans pression et un suivi unitaire des charges transportées très précis.

- Le module de transfert haute cadence d’Interroll sert à l’éjection de marchandises à fond lisse suivant des angles ajustables au degré près et permet de trier jusqu’à 3 600 colis par heure. Le jury a souligné la simplicité d’installation et le paramétrage rapide.

- La roulette motorisée E-Drive de Tente s’adapte sur des chariots existants et réduit très fortement la charge pour le manutentionnaire au moment du démarrage, ce qui limite les risque de troubles musculo-squelettiques. Relevable, elle se fait oublier quand le chariot est lancé. C’est la première roulette pilotée par télécommande.

- La machine d’IP3 System fabrique des plots en carton ondulé modulables pour constituer des palettes en cartons de toutes dimensions. Avec sa taille compacte, elle s’installe facilement dans l’entrepôt et produit à la demande les palettes à la taille voulue.

 

0 Commentaire

Le salon Manutention profite d’un secteur plutôt dynamique

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS