Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le salon Euroforest veut démontrer que la filière bois bouge

Franck Stassi , , ,

Publié le

En juin prochain, la septième édition du salon de la filière forêt-bois Euroforest compte mettre à l’honneur les innovations matérielles offertes aux professionnels, et éveiller la curiosité du grand public pour les différents métiers.

Le salon Euroforest veut démontrer que la filière bois bouge © ?64 - Wikimedia Commons

C’est une filière forêt-bois bien déterminée à faire valoir son poids économique (430 000 emplois et 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires) qui tiendra salon, du 21 au 23 juin, lors de la septième édition d’Euroforest à Saint-Bonnet-de-Joux (Saône-et-Loire). Un lieu qui ne doit rien au hasard, puisqu'en Bourgogne-Franche-Comté, 19 200 salariés œuvrent dans les métiers de la sylviculture, de l’exploitation forestière, des sciages ou bien encore du commerce. 40 000 visiteurs (à 80% professionnels) sont attendus – un chiffre équivalent à celui de l’édition 2014 – pour rencontrer 300 exposants au long d’un parcours forestier de 2,5 kilomètres.

"Nous battons des records en termes de délais concernant les inscriptions et la surface commercialisée. Les exposants veulent contribuer à la bonne dynamique actuelle du secteur de l’exploitation forestière, avec le désir de présenter leurs nouveautés. La filière forêt-bois, aux matériaux très tendance, s’est fixé comme objectif 2017-2019 de mieux communiquer", précise le président d’Euroforest, Jean-Philippe Bazot, également à la tête de l’organisation France Douglas et de l’interprofession forêt-bois de Bourgogne-Franche-Comté, coorganisatrice du salon avec la coopérative CFBL. "On a une image assez obsolète du métier de forestier", regrette-t-il. Aussi, les portes d’Euroforest seront ouvertes au grand public afin de faire connaître la montée en compétences des professionnels et l’offre de formation, notamment au moyen de simulateurs.

Les drones à la rescousse des forestiers

Deux ans après le lancement de ForestInnov, un événement dédié à l’innovation dans la filière, les organisateurs d’Euroforest comptent également garder le cap sur cette thématique. "Il y a une nette intensification de l’utilisation de drones pour faciliter la gestion forestière, et du recours aux radars pour disposer de données sur la hauteur des arbres ou la surface des parcelles. Dans le domaine du reboisement, on observe des évolutions sur l’amélioration de la diversité génétique des plants. Sur le matériel d’exploitation, la connectique embarquée sur les machines bouscule l’activité", explique le directeur d’Euroforest, Richard Lachèze, qui se réjouit d’accueillir des start-up dans l’univers de l’emploi intérimaire et du partage de matériels, à l’instar d’offres déjà disponibles pour les agriculteurs.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle