Le salon du Bourget, Alcatel-Lucent, la Française de mécanique, Quechua… les dix actus industrielles de la semaine

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Le bilan du salon du Bourget, l'annonce de la suppression de 830 postes à la Française de mécanique, les choix de la commission Mobilité 21, le futur smartphone Quechua... Ce sont quelques-unes des actus industrielles qui ont marqué la semaine. Voici les dix informations qu'il ne fallait pas manquer.

Le salon du Bourget, Alcatel-Lucent, la Française de mécanique, Quechua… les dix actus industrielles de la semaine © Mokrani_Sunlight Image

Salon du Bourget : l'envol des mono-couloirs

Le plus grand salon aéronautique du monde a ouvert ses portes lundi 17 juin. Airbus et Boeing ont multiplié les annonces et les commandes. L’avionneur américain a officialisé son 787-10 ; Airbus a immédiatement répliqué avec l’annonce d’une version bridée de l’A350. Un A350 qui a été la vedette de la fin de semaine : après son deuxième vol d'essai, mercredi 19 juin, l'appareil a survolé furtivement le Bourget vendredi 21 juin.

Un succès d’image pour Airbus, dont la bataille avec Boeing a éclipsé les autres acteurs de la filière aéronautique. Retrouvez  les temps forts de cette 50e édition sur notre mini-site spécial.

Les arbitrages de la commission Mobilité 21 sur le ferroviaire

L’Usine Nouvelle publie en avant-première les projets ferroviaires désignés comme "prioritaires" par la commission Mobilité 21. Dans un contexte de contraction des finances publiques, le groupe d’experts préconise le report de nombreux projets. Des arbitrages qui ne font pas que des heureux, notamment en Alsace.

830 suppressions de postes à la Française de mécanique

Le fabricant de moteurs Française de mécanique, filiale de PSA et Renault basée à Douvrin (Pas-de-Calais), a annoncé mardi 18 juin la suppression de 830 postes. Ce seront des non-remplacements de départs à la retraite et non des licenciements secs.

Le nouveau PDG d’Alcatel-Lucent présente son plan stratégique

Avec son "plan Shift", Michel Combes, le nouveau directeur général d’Alcatel, veut se recentrer sur deux activités – le tout IP et le très haut débit – tout en réduisant les coûts. Une feuille de route qui manque de précision. Les syndicats, de leur côté, approuvent la méthode mais redoutent des suppressions d’emplois.

Les retraites et l’emploi au cœur de la conférence sociale

La deuxième conférence sociale du quinquennat Hollande s’est ouverte jeudi 20 juin. L’emploi était au centre des tables rondes thématiques, tandis que la concertation sur la réforme des retraites était lancée. Mais l’industrie était la grande absente de ce rendez-vous.

Nouveau plan de sauvetage pour la SNCM

Les deux actionnaires de la SNCM, l’Etat et Veolia, se sont mis d’accord sur le remède pour traiter les maux de la compagnie maritime.  600 suppressions de postes, par départs anticipés, non-renouvellements de CDD et départs volontaires, sont envisagés. Un plan qui ne rassure pas les élus marseillais.

Une tablette et un smartphone Quechua à la rentrée ?

C’est une information exclusive de L’Usine Digitale : Quechua, la marque du groupe Decathlon, s'apprêterait à lancer un smartphone et une tablette "outdoor", adaptés à la randonnée, à l’automne.

Vers une trêve dans la guerre commerciale Chine / Europe ?

La Chine et l’Europe seraient sur le point de trouver un accord pour régler leur conflit commercial sur les panneaux photovoltaïques. C’est ce qu’a indiqué Karel De Gucht, commissaire européen chargé du commerce, le vendredi 21 juin. C’est peut-être le point final d’un long feuilleton.

Goodyear Amiens-nord : la CGT va à nouveau tenter de faire annuler le PSE

La CGT a perdu une bataille, mais peut-être pas la guerre. Le 20 juin, le TGI  de Nanterre a débouté le syndicat et validé le processus d’information-consultation du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de la direction de Goodyear dans le cadre de la fermeture de l’usine d’Amiens-Nord (1 175 salariés).

Le comité d’entreprise et la CGT contre-attaquent et lancent une nouvelle procédure pour tenter de faire annuler le PSE au motif qu’il serait insuffisant. L’Assemblée nationale pourrait mettre son grain de sel dans ce dossier en créant une commission d’enquête parlementaire.

L' "affaire" Furosémide, une fausse alerte ?

Les derniers éléments de l’enquête sur le remplacement de diurétiques par des somnifères tendraient à exonérer le laboratoire israélien Teva. Alors s’agissait-il d’une fausse alerte ? La responsabilité pénale du laboratoire peut-elle être engagée ?

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte