Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le russe Uralvagonzavod pose ses conditions à la reprise d'AORF

, , , ,

Publié le

L'offre de reprise d'AORF par l’industriel russe a été officialisée hier 3 juillet. UVZ propose de diviser par trois l'effectif, pour le ramener à 69 salariés. Il conserverait les deux usines de Châteaubriand (Loire-Atlantique) et de Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret).

Le russe Uralvagonzavod pose ses conditions à la reprise d'AORF
Atelier de réparation ferroviaire
© ABRF Industries

Le tribunal de commerce d'Orléans (Loiret) a ouvert l'offre du groupe russe Uralvagonzavod sur le groupe Ateliers orléanais de réalisation ferroviaire (AORF) hier 3 juillet. Lors d'une brève audience, les juges ont confirmé le dépôt du dossier mais ont renvoyé son examen sur le fond au 24 juillet après avoir demandé un certain nombre d'informations complémentaires.

Seulement 69 postes maintenus

Aucune autre candidature n'a été enregistrée sur ce groupe lesté par 26  millions d’euros de passif. Le PDG d'AORF, Eric Vinassac, se range donc derrière UVZ, qui pose ses conditions. 82 postes sur 136 seraient supprimés chez Ateliers bretons de réalisation ferroviaire industries (ABRFI) à Châteaubriant (Loire-Atlantique) et 78 sur 93 à Saint-Denis-de-l'Hôtel ferroviaire, près d'Orléans (Loiret). Autrement dit, UVZ divise par trois l'effectif mais maintient les deux usines. Les syndicats craignent une délocalisation masquée du savoir-faire.

Spécialisée dans la construction et la réparation de wagons de fret, AORF est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Selon les salariés, ce groupe industriel russe, qui fabrique notamment du matériel ferroviaire et des chars d'assaut, serait intéressé par les deux sites d'AORF. En 2010, UVZ avait déjà racheté en France la fonderie Sambre et Meuse.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle