Le russe Interros veut entrer au capital de la Société générale

Publié le

MOSCOU (Reuters) - Le groupe russe Interros, contrôlé par le magnat Vladimir Potanine, veut prendre une participation dans la Société générale en échange de sa part du capital de leurs activités bancaires en Russie, a déclaré à Reuters l'une de ses directrices générales déléguées.

Interros, dont les activités s'étendent des mines aux médias en passant par la finance, et la Société générale avaient annoncé mi-février un accord en vue d'une fusion de leurs filiales bancaires russes, Rosbank et BSGV, au sein d'un nouveau groupe contrôlé à 81,5% par la Socgen.

Le nouvel ensemble se classera au cinquième rang du marché bancaire russe.

Olga Zinovieva a déclaré lors d'un entretien à Reuters qu'Interros avait pour objectif d'échanger à terme sa part de ce nouveau groupe contre des actions Société générale, un scénario déjà évoqué en décembre par Vladimir Potanine lui-même.

"Nous voulons que tous nos actifs atteignent un niveau de liquidité qui leur permette à tout moment d'être échangés contre des liquidités", a-t-elle expliqué.

"Nous aimerions à terme échanger nos actions contre une part de la Société générale, globale et cotée."

Polina Devitt, Marc Angrand pour le service français

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte