Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Le russe Gazprom prêt à fournir du gaz au Maroc

, , , ,

Publié le

Le géant gazier russe se dit intéressé à accompagner le Maroc dans son projet de développement d’une filière GNL.

Le russe Gazprom prêt à fournir du gaz au Maroc
Le géant gazier russe Gazprom est depuis 1954, le premier exploitant et exportateur de gaz au monde.

Du gaz liquéfié russe débarquant dans un port du Maroc ? Un jour peut être.

En visite de travail à Moscou du 26 au 28 avril, Abdelkader Amara, le Ministre de l'Energie, a rencontré des responsables économiques et énergétique russes comme Alexander Valentinovich Novak, ministre de l’Energie de la Fédération de Russie.

Objectif : leur présenter les grands chantiers énergétiques du royaume et notamment le vaste plan de développement du GNL au Maroc.

Annoncé le 16 décembre 2014, celui-ci qui prévoit d’ici à 2020, des investissements estimés à 4,6 milliards avec notamment la création d’un terminal GNL à Jorf Lasfar.

Un terminal qu’il faudra alimenter en gaz, d’où cette amorce de discussion avec la Russie, premier producteur mondial de gaz.

Car si l’Algérie voisine regorge elle aussi de gaz, les relations politiques tendues entre Alger et Rabat empêchent à horizon prévisible tout accord énergétique entre les deux pays.

De quoi faire les affaires d’autres fournisseurs mondiaux de GNL comme le Qatar ou la Russie donc

De son côté, la directrice générale de Gazprom export, Elena Burmistrova, a exprimé le souhait de son entreprise de participer au développement du GNL au Maroc et en assurer la sécurité d’approvisionnement.

LA RUSSIE VEUT DOPER SES EXPORTATIONS DE GNL

Pour rappel, les groupes Shell et GDF-Suez ou encore le qatari Taqa ont aussi manifesté ces derniers mois leur intérêt pour la création de la filière gaz au Maroc

Quand à Gazprom, si le groupe public russe est le premier producteur, exportateur et détenteur mondial de gaz  naturel, il n'est qu'un acteur récent et relativement modeste du GNL (marché dominé par le Qatar), privilégiant jusque là les liaisons par gazoducs avec l'Europe ou la Chine.

En 2013, les exportations russes de GNL se sont élevées à 14,2 milliards de m3 sur un marché mondial de 325,3 milliards de m3. Mais au vu des problèmes géopolitiques en Ukraine et ailleurs, Gazprom mène désormais une politique affirmée de développement de ses capacités exportatrices par le renforcement de ses terminaux GNL.

Selon le plan présenté par Abdelkader Amara, la consommation de gaz naturel du Maroc passerait de 900 millions de m3 en 2014, à 3,5 milliards de m3 en 2020 , ceci pour une utilisation à 90% dans le secteur électrique.

Pierre-Olivier Rouaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle