Le Royaume-Uni serait prêt à signer un accord avec Sanofi et GSK pour leur vaccin contre le Covid-19

Le Royaume-Uni pourrait bientôt conclure un accord avec Sanofi et GlaxoSmithKline (GSK) sur leur vaccin contre le Covid-19, toujours en développement. Selon le Sunday Times, le montant du contrat s'élèverait à 624 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Royaume-Uni serait prêt à signer un accord avec Sanofi et GSK pour leur vaccin contre le Covid-19
Sanofi et GlaxoSmithKline (GSK) avaient annoncé en avril leur partenariat dans le développement d'un vaccin destiné à lutter contre le nouveau coronavirus.

Le Royaume-Uni regarde de près les travaux de Sanofi et GlaxoSmithKline (GSK) sur un vaccin contre le Covid-19. Le gouvernement britannique s'apprêterait à signer un accord de 500 millions de livres sterling (624 millions d'euros) avec les deux entreprises pour la livraison de 60 millions de doses du potentiel vaccin, selon des informations du Sunday Times, dévoilées dimanche 5 juillet.

"La task force du gouvernement sur les vaccins s'engage activement avec un large éventail d'entreprises, tant au Royaume-Uni qu'à l'étranger, pour négocier l'accès aux vaccins", a simplement déclaré à Reuters une porte-parole du ministère britannique des Affaires. Celle-ci n'a pas confirmé si Sanofi ou GSK faisaient partie de ces entreprises. Les deux laboratoires avaient annoncé en avril leur partenariat dans le développement d'un vaccin destiné à lutter contre le nouveau coronavirus.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des essais cliniques à partir de septembre

Selon le Sunday Times, le Royaume-Uni envisagerait d'acheter le vaccin si jamais ce dernier montrait des résultats probants lors des essais cliniques qui doivent débuter en septembre. Selon Sanofi, l'approbation de ce vaccin pourrait intervenir au premier semestre 2021.

Des États-Unis à l'Union européenne, les gouvernements tentent de nouer des partenariats avec les laboratoires pharmaceutiques pour sécuriser leur approvisionnement à un éventuel vaccin contre le Covid-19. Début juin, la France avait ainsi formé une "alliance inclusive pour le vaccin" avec l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas.

Cette alliance a déjà conclu en accord en juin pour la fourniture d'un potentiel vaccin mais c'était avec le groupe suédo-britannique AstraZeneca. Dans le cadre de cet accord, l'entreprise française Novasep doit fournir la substance active.

Avec Reuters (Alistair Smout, version fançaise Caroline Pailliez)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS