Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le robot serpent se glisse dans les ailes d'avion

, , , ,

Publié le

L’assemblage des ailes d’avions est un défi à l’automatisation : les robots traditionnels sont incapables de travailler à l’intérieur de ces structures étroites et de géométrie  complexe. Mais un robot serpent – un bras de 8 éléments articulés- arrive pour résoudre le problème.

Le robot serpent se glisse dans les ailes d'avion © D.R.

Aujourd’hui, tout est fait main : malgré des cadences de production de plus en plus industrielles, le boulonnage et le dépôt des joints d’étanchéité sur les ailes d’avion est un travail manuel.  Plus pour très longtemps, sans doute, car plusieurs équipes sont en train d’inventer le robot qui sait s’adapter aux contraintes particulières de l’aéronautique.

En effet, pour poser les milliers de boulons d’assemblage d’une aile, il faut une grande dextérité dans des espaces réduits : l’aile est constituée d’une série de compartiments, auxquels on ne peut accéder que par des ouvertures de quelques dizaines de centimètres.

Le robot mis au point par un laboratoire allemand de l’Institut Fraunhofer (IWU, à Chemnitz) a un bras de 2,5 mètres, qui peut porter une charge de 15 kilos (outil, caméra…), et qui surtout est conçu pour se glisser dans les recoins de l’aile : il est constitué de 8 éléments montés en séries, chacun étant articulé et équipé d’un petit moteur. Des brevets ont été déposés sur les technologies qui permettent au robot d’exercer des forces importantes tout en évoluant dans un espace limité. Des caractéristiques qui pourraient intéresser des secteurs déjà utilisateurs de la robotique, comme l’automobile, ou encore l’énergie.

Mais le bras poly-articulé ne suffit pas : il faut le déplacer le long de l’aile. Les chercheurs envisagent d’utiliser une plate-forme mobile développée dans le cadre du projet européen Valeri, axé sur les robots mobiles au service de l’industrie aéronautique.

Un prototype du robot sera présenté au salon Automatica de Munich en juin prochain.

Thierry Lucas

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle