Le retrait de l'offre d'ArcelorMittal sur Ilva sème la discorde à Rome

L'annonce par ArcelorMittal qu'il jetait l'éponge et retirait son offre de rachat d'Ilva, en Italie, crée la discorde dans le gouvernement de coalition entre le Parti démocrate, prêt à rétablir un bouclier juridique pour sauver Ilva, et le Mouvement 5-Etoiles (M5S), qui ne veut pas céder. Plus de 20 000 emplois sont en jeu.

Partager
Le retrait de l'offre d'ArcelorMittal sur Ilva sème la discorde à Rome
Giuseppe Conte, le président du Conseil italien, a affirmé qu'il ne céderait pas face à ArcelorMittal concernant l'avenir du site sidérurgique Ilva, alors que la menace pesant sur des milliers d'emplois met son gouvernement de coalition sous pression. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent West

Giuseppe Conte, le président du Conseil italien, a affirmé le 5 novembre qu'il ne céderait pas face à ArcelorMittal concernant l'avenir du site sidérurgique Ilva, alors que la menace pesant sur des milliers d'emplois met son gouvernement de coalition sous pression. ArcelorMittal a annoncé le 4 novembre qu'il résiliait son offre de rachat de l'immense aciérie Ilva, située à Tarente dans les Pouilles, Rome étant revenu sur sa promesse de lui accorder une immunité contre d'éventuelles poursuites pénales liées à la pollution du site. Le premier aciériste mondial justifie ce retrait par une clause suspensive figurant, selon lui, dans le contrat de rachat qui lui permet de se retirer en cas de modification du cadre réglementaire mettant en péril son plan environnementale et d'exploitation. Clause que ne reconnaît pas le gouvernement italien, une coalition entre le Parti démocrate et le Mouvement 5-Etoiles (M5S), qui évoque un "prétexte".

"Un contrat a été conclu et nous ne plierons pas là-dessus. Nous attendons que les engagements soient respectés", a dit Giuseppe Conte à la presse à Milan. "Vous venez en Italie, vous remportez un appel d'offres et les termes contractuels inclus et exposés dans l'appel doivent être respectés", a-t-il ajouté.

Le Parti démocrate prêt à rétablir le bouclier juridique

Le chef du Parti démocrate a pour sa part annoncé mardi que son parti allait proposer des mesures pour que tout acquéreur du site bénéficie d'une protection juridique contre les poursuites qui pourraient être engagées pour la pollution passée d'Ilva. "Celui qui pollue paie mais celui qui doit mettre en oeuvre un plan de préservation de l'environnement ne peut assumer pénalement la responsabilité d'actes précédents et qui ne sont pas les siens. Nous allons proposer des initiatives parlementaires dans ce sens", déclare Nicola Zingaretti, secrétaire national du PD, dans un communiqué.

Le M5S refuse pour sa part de donner un chèque en blanc à ArcelorMittal, au motif que cela ne serait pas acceptable pour les riverains d'Ilva, dont le site de Tarente est accusé d'être à l'origine de centaines de cancers ces dernières années.

Un risque social très élevé

Dans une région frappée par le chômage, Ilva emploie encore 10700 salariés, dont 8000 à Tarente. Des milliers d'emplois indirects sont aussi en jeu, alors que l'Italie ne parvient pas à s'extirper d'une stagnation économique persistante.

(Avec Reuters)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS