Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le résultat opérationnel de Renault en hausse malgré l'Europe

, , , ,

Publié le

Le constructeur a dégagé sur les six premiers mois de l'année une marge opérationnelle de 583 millions d'euros, en hausse de 14,8%, alors que son chiffre d'affaires a baissé de 0,9% à 20,44 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel de Renault en hausse malgré l'Europe

Renault a fait état ce vendredi 26 juillet d'une hausse de son résultat opérationnel au premier semestre, la maîtrise de ses prix et ses derniers lancements lui ayant permis de compenser l'anémie du marché automobile européen.

Le constructeur a dégagé sur les six premiers mois de l'année une marge opérationnelle de 583 millions d'euros, en hausse de 14,8%, alors que son chiffre d'affaires a baissé de 0,9% à 20,44 milliards d'euros.

"Nous avons eu une politique de prix assez rigoureuse, y compris en Europe", a commenté Dominique Thormann, directeur financier de Renault, au cours d'un point de presse.

"Et nous avons un mix qui s'améliore aussi : dans le nombre de voitures qu'on vend, on vend plus de voitures plus chères."

Le groupe, aidé en cela par le lancement de nouveautés comme Clio 4, Captur ou les nouvelles Dacia Sandero et Logan, est ainsi parvenu à compenser la vigueur de l'euro face à plusieurs devises sud-américaines ou au rouble. Cet effet de change négatif s'est ajouté à l'environnement de marché difficile en France et en Europe.

Le résultat d'exploitation du groupe a été affecté par une provision de 512 millions d'euros liée à l'impact du durcissement des sanctions internationales sur l'activité en Iran. Au premier semestre, les ventes de voitures livrées en kit et assemblées sur place ont chuté de 47,2%.

"Le système des sanctions a été durci au mois de juin, puisque l'activité automobile a été incluse dans ce régime par les Etats-Unis", a expliqué Dominique Thormann, ajoutant que la filiale iranienne était déconsolidée depuis le début du mois.

"La provision qu'on passe aujourd'hui dans nos comptes correspond à la valeur des actifs que nous avons, essentiellement de l'argent qu'on ne peut pas rapatrier."

PSA Peugeot Citroën, qui publiera ses semestriels mercredi prochain, a suspendu ses livraisons à l'Iran depuis février 2012, au moment de l'annonce de son alliance avec l'américain General Motors.

Au total, le résultat d'exploitation semestriel de Renault a été négatif de 249 millions d'euros, contre un bénéfice de 545 millions un an plus tôt.

Il a également été amputé par une provision d'au moins 85 millions d'euros liée à la faillite du fabricant de batteries interchangeables Better Place, pour lequel il avait développé un véhicule, et par 173 millions de charges de restructuration liées à son accord de compétitivité en France.

Renault, dont le bénéfice net, part du groupe, est du coup tombé à 39 millions d'euros, contre 734 millions (chiffre retraité) un an plus tôt, a confirmé ses objectifs annuels, notamment une hausse de ses ventes et un free cash flow opérationnel de l'automobile positif.

Au premier semestre, ce dernier est ressorti quasiment à l'équilibre, à -31 millions d'euros.

Avec Reuters (par Gilles Guillaume et Laurence Frost)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle