Le résultat 2013 de PSA sera de nouveau plombé par une dépréciation d'actifs

Comme en 2012, PSA Peugeot Citroën prépare les esprits à l'annonce le 19 février de mauvais résultats pour l'année 2013.  Le constructeur automobile français a annoncé ce jeudi 12 novembre que ses résultats seraient plombés par une dépréciation d'actifs estimée à 1,1 milliard d'euros, en raison d'effets de change dévarobles notamment.

Partager
Le résultat 2013 de PSA sera de nouveau plombé par une dépréciation d'actifs

PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi que ses résultats 2013 seraient plombés par une dépréciation d'actifs estimée à 1,1 milliard d'euros, reflet de la dégradation des ventes et d'effets de change défavorables en Russie et en Amérique latine.

Le groupe, qui avait déjà passé dans ses résultats 2012 des dépréciations de 4,7 milliards d'euros, a précisé qu'il était trop tôt pour chiffrer l'impact de ces dépréciations sur son résultat net.

"Nous avons identifié des actifs dont la valeur comptable nette n'était pas couverte par les cash flow futurs, il s'agit d'actifs en Russie et en Amérique latine", a expliqué Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du groupe, au cours d'une téléconférence de presse.

"Ça impactera le résultat opérationnel du groupe. Pour le résultat net, il faudra attendre qu'on ait terminé notre clôture", a-t-il ajouté.

Au premier semestre, PSA, l'un des constructeurs automobiles les plus affectés par la crise du marché européen, a accusé une perte nette, part du groupe, de 426 millions d'euros.

Le groupe a confirmé par ailleurs son objectif de réduire d'au moins de moitié sa consommation de free cash flow opérationnel cette année.

L'action a clôturé mercredi en baisse de 0,95% à 11,50 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de quatre milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a plus que doublé de valeur, après une chute de plus de 48% en 2012.

PSA a par ailleurs confirmé jeudi étudier une augmentation de capital ainsi que de nouveaux projets de développement avec des partenaires, dont le chinois Dongfeng Motor.

Une source au fait du dossier avait indiqué mercredi à Reuters que le conseil de surveillance de PSA avait approuvé un projet d'alliance avec Dongfeng qui verrait le constructeur chinois et l'Etat français prendre des participations majoritaires dans le constructeur français à un prix 40% inférieur au cours actuel de l'action.

Le groupe a précisé qu'en cas de prise de participation de tiers dans son capital, General Motors exercerait ses droits de vote en faveur de l'opération.

PSA a en revanche revu en baisse les synergies attendues avec son partenaire américain, à 1,2 milliard de dollars par an pour les deux groupes à l'horizon 2018, contre deux milliards initialement, conséquence de l'abandon officiel du projet commun de petite voiture.

PSA a toutefois annoncé un nouveau projet avec GM, dans les petits utilitaires légers, et précisé que les véhicules issus du projet commun dans les crossovers compacts seraient produits à Sochaux dans le cadre du partage de production entre les deux groupes.

Avec Reuters

0 Commentaire

Le résultat 2013 de PSA sera de nouveau plombé par une dépréciation d'actifs

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS