Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le réseau de Free Mobile fonctionne et va grandir

,

Publié le

Iliad, maison mère de Free, a fait quelques mises au point sur son réseau mobile lors de la présentation de ses résultats le 8 mars. Lancé le 10 janvier, il fait l’objet de nombreuses  critiques.

Le réseau de Free Mobile fonctionne et va grandir © Dailymotion - c.c.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Penser que Free n’investit pas dans son infrastructure n’a aucun sens pour Xavier Niel,  vice-président et directeur de la stratégie d’Iliad. Il a rappelé ce jour qu’il n’avait aucun intérêt à privilégier l’itinérance sur le réseau d’Orange au déploiement de ses propres antennes. Il a évoqué – sans les confirmer- les montants qui circulent depuis le lancement de ses offres : le contrat d’itinérance couterait à Free Mobile environ 1,5 milliard d’euros alors que l’investissement total dans son réseau s’élèverait à un milliard d’euros.

En 2011, il a déjà dépensé 417 millions d’euros dans son réseau (dont 275 millions d’euros consacrés aux licences 4G). Aujourd’hui, le 4e opérateur mobile dispose d’un millier d’antennes déployées et respecte les 27% de couverture de la population exigés pour l’obtention de sa licence. L’ARCEP  (Autorité de régulation des télécommunications électroniques et des postes) et l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) l’ont confirmé.

Mais Free promet 2500 sites déployés et actifs pour la fin de l’année. Et il a demandé au total à TDF d’identifier 6000 emplacements pour couvrir 75% de la population en 2015, comme exigé par la régulation.

Investir dans la continuité du réseau

Néanmoins, Free admet la discontinuité actuelle de la couverture de son réseau : parce qu’il est difficile de déployer des antennes dans des délais courts, mais aussi parce que dans certaines villes comme Paris, ses concurrents rechignent à partager certains emplacements. Les abonnés, mobiles par essence, ne sont donc que rarement de façon continue sur le réseau Free.

Xavier Niel a donc insisté : l’opérateur va continuer de déployer ses antennes très rapidement et un peu partout, mais il va aussi cibler davantage ses investissements sur certaines zones, pour pallier cette discontinuité. A noter que Free déploie depuis le débuts des antennes compatibles avec la 4e génération mobile et compte sauter le pas début 2013 comme ses concurrents.

Le nouvel opérateur mobile a toutefois refusé de communiquer le nombre de ses abonnés. Il attend pour cela le mois de mai et l’annonce de ses résultats du premier trimestre.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle