Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Le réseau de chaleur de Paris baisse ses émissions

Aurélie Barbaux , , ,

Publié le

Le réseau de chaleur de Paris baisse ses émissions

Premier de France, septième d’Europe, le réseau de chaleur de Paris s’engage pour la qualité de l’air. La Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU), coentreprise détenue par Engie (65 %) et la Ville de Paris, a investi 175 millions d’euros pour sortir du fioul lourd et passer aux énergies renouvelables ou à la valorisation des déchets. Ses dix centrales de production en Ile-de-France carburent désormais aux déchets (42,7 %) grâce à un partenariat avec le Syctom, au gaz naturel (33,1 %), à la biomasse (5,8 %), aux biocombustibles liquides (2 %) – du biocarburant diester produit par Total à Grandpuits (Seine-et-Marne) et livré par péniche – et à la géothermie (0,1 %) dans une installation commune avec le réseau de froid de Climespace à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Néanmoins, la mutation vers le bas carbone n’est pas complète. La CPCU utilise encore 15,9 % de charbon et 0,4 % de fioul. Mais cet investissement lui permet de mieux piloter ses émissions. Sur le site de Grenelle, les travaux ont été achevés il y a deux ans, les équipements au fioul ont laissé la place à trois chaudières à gaz et à deux chaudières à biodiester. Grâce à elles, les rendements ont été augmentés de 5 à 8 %, et les polluants réduits par un facteur dix. " Il y a dix ans, la limite d’émissions de NOx était de 900 mg. Elle est aujourd’hui de 100 mg. Nos nouveaux outils de suivi des polluants émis nous permettent de rester toujours en dessous et de piloter la production entre les différentes centrales ", explique le responsable du site. Le réseau de chaleur de la CPCU alimente, via 509 km de canalisations souterraines, plus de 6 000 clients en eau chaude pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la vapeur (pour la stérilisation dans les hôpitaux, ou les pressings). Créée en 1927, la compagnie emploie 579 salariés. 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle