Quotidien des Usines

Le repreneur de Thomé-Génot en liquidation judiciaire

,

Publié le

Social

Destin fragile pour l'ex-Thomé-Génot à Nouzonville (Ardennes). Après avoir été liquidée en 2006 et reprise par Ardennes Forge, propriété de l'italien Farinia, l'entreprise est à nouveau mise en liquidation judiciaire.
« Nous sommes écoeurés. Ca fait deux fois en deux ans que nous sommes liquidés. Les patrons ont perçu toutes les aides mais n'ont tenu aucune de leurs promesses » a déclaré à l'AFP Rémi Petitjean, représentant des 55 salariés de Ardennes Forge. Une plainte pour « détournement d'actifs, banqueroute, travail dissimulé et escroquerie » a été déposée le 12 juin par le personnel à l'encontre du directeur général de l'entreprise.

C.S.

Retrouvez le classement 2007-2008 des 3 600 premiers sites de production implantés en France dans notre hors-série annuel « L'Atlas des Usines » de L'Usine Nouvelle, actuellement en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte