Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le repreneur de GM&S Industry envisage d'annuler la reprise

, , ,

Publié le

La tension est montée d'un cran ces dernières 48 heures sur le site de GM&S Industry à La Souterraine (Creuse) au point que le repreneur GMD menace de renoncer à la reprise.

Le repreneur de GM&S Industry envisage d'annuler la reprise © GMS23 @gmsenlutte CC Twitter

Les tensions sont palpables depuis lundi 18 septembre chez l'équipementier GM&S Industry à La Souterraine (Creuse). Le site a été repris depuis le 11 septembre par le groupe d'emboutissage GMD qui a conservé 120 emplois. Les premières lettres de licenciement concernant 156 salariés commencent à arriver depuis le 19 septembre. La présence sur le site, lundi 18 septembre, de Mr Blanchon le DRH de GMD, a suscité quelques réactions, incitant la PDG Alain Martineau à envisager l'annulation de la reprise.

Dans un communiqué, il explique qu’"un salarié envoyé par GMD a été obligé de quitté le site de GM&S, sa sécurité n’étant plus assurée. Des gendarmes sont venus pour l’aider à sortir. Il nous a aussi été indiqué que l’accès au site était bloqué... Si les salariés repris ne reprennent pas le travail ou si la reprise de l’activité est impossible du fait du blocage du site ou de son occupation par des salariés non repris, nous serions amenés à demander au tribunal la résiliation du jugement. Cette résiliation entraînerait la fermeture définitive du site et le licenciement de la totalité du personnel. Nous demandons aux salariés de prendre leur responsabilité et de ne pas gâcher cette reprise qui sauve 120 emplois et permet de garder une industrie à La Souterraine".

"Libre accès au site"

Délégué CGT du personnel, Vincent Labrousse a expliqué que "depuis lundi 18 septembre, la tension est palpable et des réactions désespérées des salariés peuvent avoir lieu. Tenant compte de cette situation, le secrétaire du CHSCT a demandé au DRH de GMD Mr Blanchon de s'éloigner du site pour sa sécurité. La gendarmerie a constaté ces tensions et après discussion, Mr Blanchon est parti. Quant à l'accompagnement par les forces de l'ordre, cela est aussi faux. Effectivement, la gendarmerie de La Souterraine était présente comme elle l'est depuis plusieurs mois sur et autour du site... Mr Blanchon est sorti de son plein gré. Monsieur Martineau doit assumer au lieu d'essayer de faire porter le chapeau aux salariés. Concernant le blocage du site, nous contestons cette affirmation car les salariés ont nettoyé spontanément le site la semaine dernière et depuis, l'accès est libre".

Le week-end dernier, les salariés avaient souhaité ouvrir les portes de l'usine dans le cadre des Journées du patrimoine, se heurtant au refus du repreneur estimant que la sécurité n'était pas assurée pour le public, mais un cordon de CRS en interdisait l'accès.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus