Le report des allègements de charges, mobilisation chez Areva, Cash Investigation... la revue de presse de l'industrie

Partager

Report des allègements de charges : la réaction du patronat

Les Echos ont révélé hier que Bercy prévoit de décaler de trois mois l'application du pacte de responsabilité et du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE). Cette mesure permettrait d'économiser un milliard d'euros sur une enveloppe annuelle de 4,5 milliards allouée à ce dispositif.

De nombreux médias sont revenus sur ce possible décalage d'un allègement de charges particulièrement attendu par les dirigeants d'entreprises. BFM évoque ainsi l'inquiétude du patronat, qui y voit clairement un mauvais signal tranchant avec "la déclaration d'amour de Macron" lors de l'université du Medef.

Même sentiment confié au Monde par un représentant du Medef : "Le problème c’est que cela émet un signal négatif pour les chefs d’entreprise, qui ont déjà mis du temps à s’emparer du CICE", indique-t-on au sein de l’organisation patronale, où l’on soutient que "le CICE et le pacte de responsabilité ne sont pas un cadeau aux entreprises : ils viennent à peine compenser les hausses de charges intervenues entre 2010 et 2014".

Mobilisation sociale chez Areva

Alors que les salariés d’Areva vont manifester ce mardi 15 septembre au matin sous les fenêtres de la direction, Le Figaro revient sur la mobilisation sociale chez le géant du nucléaire français.

"Depuis le début de l'année, Areva a enregistré près de 1000 départs et en escompte autant d'ici à début 2016", rappelle le quotidien, ajoutant qu'au total, "le groupe nucléaire prévoit environ 6000 suppressions de postes -en France et dans le monde- d'ici 2017 (dont 3000 à 4000 emplois en France".

Cash Investigation pointe les failles du système de santé français

Dans un nouveau numéro inédit, l'émission d'investigation de France 2 Cash Investigation, diffusée hier soir, s'intéressait aux dérives du système de santé français. De la surfacturation à la Sécu par des hôpitaux incités à procéder à des soins et opérations inutiles aux conflits d'intérêts flagrants de membres de l'ANSM (l'agence de certification des médiacaments en France) en lien avec les grands laboratoires pharmaceutiques, en passant par les manipulations de ces mêmes labos pour faire valider certains traitements et les faire prescire par les médecins... le tableau est édifiant.

L'émission est à revoir sur Pluzz, le service de vidéo à la demande de France Télévisions.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS