Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Le régulateur marocain des télécoms retarde l'appel d'offres sur la 4G

, , ,

Publié le

L'ANRT indique par un communiqué repousser la date limite de reponse à l'appel d'offres pour la 4G. De fin janvier, la date passe au 12 mars 2015. Motif, certains opérateurs ne sont pas prêts. Les candidats potentiels sont Maroc Telecom, Méditel et Inwi.

Le régulateur marocain des télécoms retarde l'appel d'offres sur la 4G © anrt

Nouveau retard à l'allumage dans le déploiement de la téléphonie mobile 4G au Maroc.

Dans un communiqué publié le 26 janvier, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a indiqué que la date limite de réponse à l'appel d'offres pour l'attribution des licences 4G n'était plus le 29 janvier 2015. A quelques jours de cette date, l'ANRT a décidé de repousser l'échéance au 12 mars prochain à 14H00 (heure de Rabat).

Cet appel d'offres avait été publié le 17 novembre 2014.

Motif selon le régulateur marocain, "des candidats ayant retiré le dossier de l’appel à concurrence ont demandé à l’ANRT, le report (..) pour leur permettre de finaliser leurs dossiers de candidatures dans les meilleures conditions. Après examen des motifs avancés par lesdits candidats et en application du règlement de l’appel à concurrence, il a été décidé de reporter (...) la date limite de remise des offres".

TROIS CANDIDATS POTENTIELS

Les candidats susceptibles de répondre à l'appel d'offre sont les trois opérateurs mobiles présents au Maroc, à savoir le leader et opérateur historique Maroc Telecom (filiale à 53% d'Etisalat) qui contrôle environ 43% des lignes mobiles, suivi par Méditel (détenu à 40% par Orange) et Inwi (Zain, SNI). Ces derniers mois, ces opérateurs ont tous trois déclaré avoir effectué des tests localisés de déploiements de la technologie 4G.

La décision de l'ANRT, c'est donc un délai supplémentaire de plus de deux mois quant au lancement de ce chantier majeur pour la modernisation du secteur des télécoms au Maroc. Dans les cartons depuis près 4 ans, ce projet a été retardé à plusieurs reprises. Le chef du Gouvernement Abdelilah Benkirane avait donné son feu vert mi-mars 2014. L'ANRT évoquait alors un déploiement de la 4G début 2015. Il faudra donc compter sans doute un an de plus compte tenu du délai d'instruction des offres et des contraintes techniques de déploiement du réseau.

A noter que sur un autre dossier l'ANRT a engagé ces derniers mois un bras de fer avec Maroc Télécom à propos des conditions d'ouverture à ses compétiteurs de son infrastructure fixe, génie civil et boucle locale, dans le but de développer la concurrence notamment sur le marché de l'ADSL détenu à 100% par l'opérateur historique. Les concurrents de Maroc Télécom laissant planer des doutes quant à leur réponse effective à l'appel d'offres 4G si ce dossier n'était pas résolu.

Cet appel d'offres de la 4G "est le début d’un processus qui devrait permettre, à terme, au Royaume du Maroc de se doter des dernières technologies en termes de communications mobiles et de maintenir sa position parmi les pionniers et les leaders technologiques en Afrique et dans les Pays Arabes", indiquait l'ANRT lors du lancement de l'appel d'offres.

Pour rappel, le Maroc compte 43 millions de lignes mobiles active, soit un taux de pénétration de 133% rapporté à la population. Le nombre d'internautes est chiffré lui à 16 millions de personnes dont près de 5 millions via leur mobile.

UM

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle