Le rééquilibrage au sein de l’Alliance Renault-Nissan fait sens (si on regarde les chiffres)

La montée de l’Etat au capital de Renault en avril a mis en lumière le déséquilibre dans l’actionnariat de l’Alliance entre Renault et Nissan, à la vue notamment de leur contribution respective au groupe. Si un rééquilibrage paraît logique, il devra s’accompagner d’une réflexion sur la gouvernance de l’Aliance.

Partager

Le rééquilibrage au sein de l’Alliance Renault-Nissan fait sens (si on regarde les chiffres)


Usine Nissan - DR

Renault ! Nissan ! Combien de divisions ? C’est un peu l’image qui vient à l’esprit à l’évocation du projet de rééquilibrage de l’actionnariat au sein de l’Alliance franco-japonaise. Cette hypothèse avait été lancée en avril lors de la montée au capital de Renault par l’Etat. Des proches des dirigeants de Nissan l’ont, semble-t-il, remise sur le devant de la scène le 27 octobre, veille de l’ouverture du salon de Tokyo.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Vu les chiffres respectifs des deux constructeurs, elle n’est pas totalement saugrenue. "L’Alliance est devenue déséquilibrée depuis la ratification des droits de votes doubles lors de l’AG du 30 avril 2015. L’Etat détient potentiellement 28% des droits de votes de Renault (avec seulement 15% du capital) qui détient 43,4% du capital et des droits de votes de Nissan, alors que Nissan détient 15% du capital de Renault sans pouvoir exercer ses droits de votes, résume le cabinet Invest Securities. On peut comprendre que la balance soit plutôt déséquilibrée".

depuis 1999, les choses ont changé

Alors que Nissan a été sauvé en 1999 par Renault, le Japonais vend aujourd’hui deux fois plus de voitures que son partenaire, pour un chiffre d’affaires deux fois plus important. Un rééquilibrage dans l’actionnariat n’est donc pas une ineptie.

Derrière ces manœuvres, une autre question se pose : l’approfondissement de l’Alliance, et le rôle de Carlos Ghosn. Au côté de Louis Schweitzer, puis seul aux commandes de l’attelage, il a construit le groupe sur un respect des deux cultures et une intégration très progressive.

Le résultat : un partenariat durable devenu 4ème constructeur mondial. Depuis l’an dernier, les synergies concrètes et les instances communes se sont multipliées. Mais le pouvoir reste concentré entre les mains de Carlos Ghosn, PDG de Renault, de Nissan et président du directoire de l’Alliance.

Au-delà d’un rééquilibrage de l’actionnariat, c’est peut-être aussi une réforme de la gouvernance de l’Alliance Renault-Nissan qui doit être envisagée, pour lui offrir un équilibre et une pérennité au-delà d’un seul homme. Consciemment ou pas, c’est peut-être cette réflexion qu’a lancé Emmanuel Macron en avril dernier.

Pauline Ducamp

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS