Le redressement judiciaire de la Fonderie du Poitou Aluminium prolongé

Le tribunal de commerce de Nanterre estime ce 22 février que le groupe a besoin d’un délai supplémentaire pour faire le point sur les différentes offres de reprise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le redressement judiciaire de la Fonderie du Poitou Aluminium prolongé

Une nouvelle audience est prévue pour le 14 mars prochain. Le tribunal de commerce de Nanterre a laissé à la Fonderie du Poitou Aluminium (FDPA) d'Ingrandes (Vienne) quelques jours supplémentaires de sursis. L’entreprise a été placée en redressement judiciaire le 20 octobre dernier.

Selon Géry Bégeault, délégué syndical CGT de l'usine qui fabrique des culasses, le tribunal veut faire le point sur les offres de reprise déposées. Montupet, le français Arche et l'américain Aiken ont d'ores et déjà déposé des offres de reprise. De leur côté, le groupe GMD, basé à Saint-Etienne, et la société Saint Jean Industries, ont manifesté leur intérêt pour l’entreprise, selon Eric Bailly, secrétaire CGT au comité d’entreprise.

Les syndicats réclament la réintégration du site au sein du groupe Renault, principal client de l’entreprise du Poitou. C’est en effet le constructeur qui a fondé la FDPA en 1979 avant de la revendre en 1998. Pour l’heure, la seule avancée du dossier a été annoncée par le ministre de l’Industrie Eric Besson mi-janvier. Il a annoncé que le groupe automobile allait commander en 2012 600 000 culasses à la fonderie et porter ses commandes à 900 000 unités en 2013.

"Mais comme Renault n'a toujours pas fait part de ses engagements de manière ferme en termes de volume et de lisibilité sur quatre à cinq ans, les repreneurs sont aujourd'hui sur la défensive", assure Eric Bailly.

Le tribunal rendra sa décision sur le choix d’un repreneur ou la mise en liquidation du site le 11 avril prochain.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS