Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Le recul de la production céréalière mondiale se confirme

Franck Stassi ,

Publié le

Infographie Après une campagne 2014-15 record, la production mondiale de céréales perdrait 1,9% en 2015-16. Sur l’année 2016-17, les récoltes de blé reculeraient quant à elles pour la première fois depuis trois ans.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Dans son dernier rapport paru jeudi 21 janvier, le Conseil international des céréales a une nouvelle fois revu à la baisse ses estimations mondiales de production. 1992 millions de tonnes de céréales (Mt) seraient produites au terme de la campagne 2015-16, en recul de 0,2% par rapport à l’estimation communiquée mi-novembre, et de 1,9% par rapport à la campagne 2014-15. Cette légère baisse est due à une consommation moindre pour l’alimentation animale.

Variations contrastées pour le blé et le maïs

En raison de récoltes moindres que prévu en Afrique du Sud et en Inde, la production de maïs, à 959,5 Mt, perdrait 5% entre les campagnes 2014-15 et 2015-16. Premier producteur mondial de maïs, le Brésil récolterait 84,7 Mt, en progression de 5,7% sur un an.


Sources : Conseil international des céréales et France AgriMer

La production de blé serait quant à elle en légère hausse (+ 0,8%), à 730,8 Mt. Le Conseil international des céréales livre, de plus, ses estimations pour la campagne 2016-17 : la production de blé reculerait pour la première fois en trois ans, à 706 Mt. "Bien que les conditions pour le blé d'hiver de 2016-17 ne soient pas entièrement idéales dans certaines régions, les perspectives globales de récolte restent généralement favorables", tempère néanmoins le Conseil.

Toujours plus de riz consommé

La production mondiale de riz perdrait quant à elle 1% entre les campagnes 2014-15 et 2015-16, à 473 Mt. La sécheresse provoquée par le phénomène climatique El Niño dans un certain nombre de pays d'Asie, dont l'Inde et la Thaïlande, en serait à l’origine. Le niveau des stocks de report est pour sa part annoncé en baisse de 12%, à 95 Mt, en raison d’une hausse de la consommation. "L'utilisation mondiale de riz devrait progresser de 1,3% pour atteindre 499 Mt, dont environ 402 Mt devraient être utilisées pour l'alimentation, soit 1,4% de plus que lors de la campagne précédente, une hausse relativement conforme à la croissance démographique mondiale", explique, à ce sujet, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle