Le rebond se poursuit en Europe, les résultats en soutien

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse mercredi dans la matinée, des publications d'entreprises dans l'ensemble bien accueillies permettant aux investisseurs de mettre temporairement de côté les craintes quant à la pandémie et à l'inflation.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le rebond se poursuit en Europe, les résultats en soutien
Les principales Bourses européennes sont en hausse mercredi dans la matinée. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,22% vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax prend seulement 0,48%, pénalisé par les replis de SAP et Daimler, et à Londres, le FTSE est en hausse de 1,3%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,22% à 6.424,21 points vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax prend seulement 0,48%, pénalisé par les replis de SAP et Daimler, et à Londres, le FTSE est en hausse de 1,3%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 1,2%, le FTSEurofirst 300 avance de 1,08% et le Stoxx 600 de 1,16%.

Plastic Omnium bondit de 6,01%, en tête du SBF 120, et Vallourec s'octroie 2,70% après avoir relevé leurs prévisions annuelles.

L'exploitant de maison de retraite et de clinique Orpea gagne 4,21% après avoir réalisé une croissance organique de 9,8% du chiffre d'affaires trimestriel grâce à la remontée des taux d'occupation de ses établissements.

Du côté des changements de recommandation du jour, Sodexo (+5,38%) est bien entouré après une note de Jefferies, passé à l'achat.

En Bourse d'Amsterdam, le fournisseur d'équipements pour semi-conducteurs ASML prend 4,15% après avoir relevé ses perspectives de ventes annuelles et annoncé un nouveau plan de rachat d'actions.

Dans le rouge, l'éditeur de jeux vidéos Ubisoft recule de 3,60% après la baisse de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

Parmi les plus fortes baisses du Dax, le spécialiste des logiciels professionnels SAP cède 1,91% malgré la révision à la hausse de ses perspectives pour l'ensemble de l'année. Le constructeur automobile Daimler perd pour sa part 2,2% après avoir averti que la pénurie de semi-conducteurs affecterait ses ventes au second semestre.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS