Le rebond limité des cours du pétrole, le retour de la taxe Google... la revue de presse de l'industrie

Publié le

A la une des Echos de ce mercredi 11 février, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) annonce que le rebond attendu des cours du pétrole sera "relativement limité". Fleur Pellerin propose de taxer des entreprises comme Google ou Netflix sur l'utilisation de la bande passante. Une polémique sur les Smart TV de Samsung capables d'écouter et de voir les utilisateurs mais vulnérables au piratage... retrouvez ces titres dans la revue de presse de l'industrie.

Le rebond du pétrole restera limité

Alors que la brutale chute des prix du pétrole depuis l'été dernier oblige les industriels à revoir leurs stratégies, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé que le rebond attendu des cours sera "relativement limité", indique ce matin Les Echos.

"Pétrole : pourquoi les prix vont rester bas", titre le quotidien économique. L'AIE indique en effet que le marché reste excédentaire. La remontée des cours ces derniers jours a ainsi été stoppée nette ce mardi. "Peut-être parce que les marchés attendent les chiffres des stocks aux Etats-Unis, aujourd'hui, qui s'annoncent à des niveaux record. Sans doute aussi parce que le rapport sur les perspectives à moyen terme de l'Agence internationale de l'énergie est venu rappeler que les capacités de production mondiales resteraient bien supérieures à la consommation sur les six années à venir", soulignent Les Echos.

Mais la chute des cours fait aussi des heureux. Avec le recul du prix du pétrole, la production industrielle, stable l'an dernier, pourrait progresser de 1% en 2015.

Fleur Pellerin veut taxer les géants du net

D'après le Canard Enchaîné, repris notamment par Libération, "le gouvernement envisage d’instaurer une taxe sur le débit internet, afin de faire payer des impôts à Google et autres géants américains du net qui jusqu’ici échappent au fisc français car ils sont installés à l’étranger".

"Un groupe comme Google n’a payé en 2013 que 7,7 millions d’euros d’impôt sur les sociétés, car il ne déclare au fisc français qu’un chiffre d’affaires net de 231 millions d’euros, alors que selon l’Irep (Institut de recherches et d’études publicitaires) le groupe encaisserait en France 1,6 milliard d’euros de recettes publicitaires", souligne l'article.

Pour (enfin) régler ce problème, "Paris souhaite tester le potentiel de rentrées fiscales d’une telle mesure et, si elle s’avère applicable, proposer cette solution à ses partenaires européens, eux aussi à la recherche d’outils fiscaux pour taxer les groupes internet américains à la hauteur de leur activité réelle dans le pays".

Bercy va plancher sur ce projet, qui permettrait de taxer des groupes comme Netflix, qui a installé son siège européen aux Pays-Bas, ou Apple, installé au Luxembourg. La nouvelle taxe répondrait aussi aux demandes des fournisseurs d’accès internet, dont les tuyaux sont de plus en plus encombrés par leurs vidéos en ligne, très gourmandes en bande passante, rappelle Libération.

Quand les smart TV de Samsung jouent au big brother

Le site Atlantico revient ce matin sur la polémique qui touche les téléviseurs connectés de Samsung. "Des sites anglo-saxons se sont insurgés contre la politique de confidentialité des téléviseurs connectés Samsung, qui prévoient la possibilité de transmettre certaines commandes vocales à un service tiers, qui convertit la voix en texte", résume l'article. 

Mais, pour le journal, il s'agit d'une clause "classique" pour un service de reconnaissance vocale particulièrement encadré par la loi mais qui ne prémunit tout simplement pas contre les utilisations malveillantes. Pour le spécialiste en cybersécurité interrogé par Atlantico, la problématique est en effet la même pour tous les systèmes de reconnaissance vocale comme Siri et Google Now.

Julien Bonnet


 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte