Le rebond devrait se poursuivre en Europe

par Blandine Henault
Partager
Le rebond devrait se poursuivre en Europe
Les principales Bourses européennes devraient poursuivre leur rebond jeudi à l'ouverture. Les contrats à terme signalent une hausse de 0,53% pour le Dax à Francfort, de 0,54% pour le FTSE à Londres et de 0,57% pour l'EuroStoxx50. De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 parisien en hausse de 0,49% à l'ouverture. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

(Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient poursuivre leur rebond jeudi à l'ouverture, alors que l'accalmie se confirme sur le front des rendements obligataires, même si d'autres motifs d'inquiétude restent présents.

Les contrats à terme signalent une hausse de 0,53% pour le Dax à Francfort, de 0,54% pour le FTSE à Londres et de 0,57% pour l'EuroStoxx50.

De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 parisien en hausse de 0,49% à l'ouverture.

Les indices européens ont repris mercredi une partie du terrain perdu la veille, leur pire séance depuis juillet, à la faveur du recul des rendements obligataires.

Mais les inquiétudes persistent, que ce soit sur les pressions inflationnistes, la possibilité d'un "shutdown" aux Etats-Unis ou la situation économique en Chine.

A Wall Street d'ailleurs, la séance a été plus mitigée mercredi, notamment en raison du blocage au Congrès sur le financement de l'Etat fédéral.

Les sénateurs républicains s'étant opposés au relèvement du plafond de la dette à 2.840 milliards de dollars pour éviter un défaut de paiement du pays le mois prochain, le Congrès doit adopter d'ici jeudi à minuit une résolution bipartisane prévoyant le financement des services gouvernementaux jusqu'à début décembre.

En Chine, l'activité du secteur manufacturier s'est contractée de manière inattendue en septembre sous l'effet de la hausse des coûts des matières premières et des coupures d'électricité.

Le dossier Evergrande reste aussi en suspens: certains détenteurs d'obligations du promoteur immobilier chinois n'ont pas reçu le paiement des intérêts d'un emprunt obligation dus mercredi, selon deux sources proches du dossier. La semaine dernière déjà, le groupe n'avait pas respecté une échéance sur un emprunt obligataire.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans recule encore de deux points de base, à 1,5202%, après avoir déjà cédé cinq points de base mercredi.

En début de semaine, il a grimpé jusqu'à 1,567%, un plus haut depuis juin, sous l'effet des anticipations inflationnistes et de resserrement monétaire de la Réserve fédérale, conduisant à un vif mouvement de vente sur les marchés d'actions.

En dépit du repli des taux américains, le dollar reste porté par sa qualité d'actif refuge dans un contexte d'inquiétudes multiples.

Il se maintient jeudi près d'un plus haut d'un an face à un panier de devises de référence et proche d'un pic depuis juillet 2020 face à l'euro, qui évolue autour du seuil de 1,16 dollar.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains évoluent en hausse de 0,6% à 0,8%, ce qui devrait soutenir la tendance en Europe, après la clôture dispersée de la veille à New York.

L'indice Dow Jones a gagné 0,26% à 34.390,72 points, le S&P-500 a pris 0,16%, à 4.359,46 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,24% à 14.512,44 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo est inchangée (-0,01%) à l'approche de la clôture, les initiatives étant limitées après la nomination de Fumio Kishida à la tête du Parti libéral démocrate (PLD), qui devrait devenir prochainement Premier ministre.

En Chine, l'indice composite de la Bourse de Shanghai avance de 0,67%, en dépit de la déception sur l'indicateur PMI manufacturier, grâce à la progression des valeurs de l'énergie alors que Pékin a intensifié ses efforts pour faire face à la pénurie d'électricité.

A Hong Kong, le Hang Seng perd 0,77%, pénalisé par le repli des valeurs technologiques sur fond de régulation accrue du secteur.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent, pénalisés par l'annonce d'une hausse inattendue des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis.

Le baril de Brent perd 0,23% à 78,46 dollars et celui du brut léger américain (WTI) recule de 0,04% à 74,8 dollars.

(édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS