Le rapport sur les énergies marines propose la construction de grands parcs d'hydroliennes

Un appel d'offres pour des grands parcs d'hydroliennes, ces turbines marines produisant de l'électricité à partir des courants, devrait être lancé par la France en 2015 ou en 2016, propose un rapport sur les énergies marines rendu public ce vendredi 3 mai, qui fixe un calendrier pour développer l'ensemble des nouvelles formes d'énergie en mer.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le rapport sur les énergies marines propose la construction de grands parcs d'hydroliennes

Après le Royaume-Uni, la France s'impose comme le pays d'Europe avec le plus grand potentiel dans l'énergie hydrolienne. A ce titre, la France devrait lancer en 2015 ou 2016 un appel d'offres pour des grands parcs d'hydroliennes, ces turbines marines produisant de l'électricité à partir des courants, préconise un rapport sur les énergies marines rendu public ce vendredi 3 mai.

Le rapport, réalisé conjointement par les ministères de l'Energie, des Transports et du Redressement productif, et remis mi-avril au gouvernement, suggère de lancer ce premier appel d'offres pour des "fermes commerciales de typiquement 300 à 500 mégawatts". Sur le modèle des premiers grands parcs éoliens en mer attribué l'an dernier dans la Manche et l'Atlantique, ces parcs de plusieurs centaines de machines seraient ensuite construits au cours de la période 2016-2020.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Trois projets de fermes pilotes

En attendant, le rapport propose de lancer au cours du troisième trimestre 2013 un appel à manifestation d'intérêt pour construire des fermes pilotes dans trois zones propices: le raz Blanchard et le raz Barfleur, au large du Cotentin, ainsi que le passage du Fromveur, au large du Finistère. Ces trois parcs "de 5 mégawatts minimums", qui bénéficieraient d'un tarif d'achat bonifié, seraient eux construits en 2014-2016, suggère le rapport.

D'autres formes d'énergie à exploiter

Le projet propose également un calendrier pour déveloper d'autres énergies en mer. Pour l'éolien flottant, qui a l'avantage de pouvoir être installé en eaux plus profondes que les éoliennes fixes, le texte suggère un appel d'offres pour des fermes pilotes en 2014 ou 2015, puis un autre pour des installations commerciales vers 2018-2020.

Pour les houlomoteurs, qui transforment l'énergie des vagues et de la houle en courant, l'appel d'offres pour des pilotes serait pour 2015-2016, pour le lancement de projets commerciaux à partir de 2020-2022. Enfin, pour les énergies thermiques des mers, qui consistent à utiliser dans les zones tropicales le différentiel de température entre l'eau chaude des surfaces et l'eau froide en profondeur, le rapport évoque le lancement de projets commerciaux de 20 mégawatts chacun là aussi à horizon 2020-2025

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS