Le rapport final sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines dévoilé

Le rapport d’enquête final sur la disparition inexpliquée du vol MH370 de la Malaysia Airlines a été présenté lundi 30 juillet 2018 en Malaisie. Le rapport de 400 pages n’apporte aucune nouvelle information.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le rapport final sur la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines dévoilé
Le rapport d’enquête final sur la disparition inexpliquée du vol MH370 de la Malaysia Airlines a été présenté lundi 30 juillet 2018 en Malaisie.

C’est le plus grand mystère de l’histoire de l’aviation civile. Le 8 mars 2014, un avion de la compagnie Malaysia Airlines transportant 239 personnes dont quatre Français, disparaissait dans l’Océan Indien. Après des mois de recherches, interrompues en janvier 2017, un rapport d’enquête vient d’être publié en Malaisie. Le dossier, malgré ses 400 pages, n’apporte aucune nouvelle information pour le plus grand désarroi des familles et des proches des victimes.Ces derniers espéraient que les informations contenues dans le rapport officiel leur permettent de faire le deuil en faisant enfin la lumière sur cette disparition.

Lors d’une réunion au ministère malaisien des Transports, ou le document a été présenté avant sa publication officielle, l’équipe d’enquêteurs s’est déclarée "incapable de déterminer la véritable cause de la disparition du MH370". Le rapport affirme que "les commandes du Boeing 777 ont probablement été délibérément manipulées pour le dévier de sa trajectoire", mais les enquêteurs ne sont pas en mesure de déterminer qui a réalisé cette manoeuvre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

De vives discussions ont eu lieu lors de la réunion de ce 30 juillet entre les représentants du gouvernement malaisien et les proches en raison de la frustration engendrée par cette publication sans nouveaux éléments concrets.

Le plus grand dispositif de recherche resté infructueux

L’avion a disparu peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin. Aucune trace de l’appareil n’a été trouvée dans la zone de recherches de 120 000 km2 explorée dans le sud de l’océan indien au large de l’Australie, sur la base d’analyses satellite de la trajectoire possible de l’appareil après qu’il ait dévié de sa route théorique.

Une vingtaine de débris ont été découverts sur le littoral de l’océan Indien au large de l’Afrique de l’Est, c’est-à-dire loin de la zone de recherche et de lieu présumé du crash.

Les recherches maritimes avaient été entamées après la disparition de l’appareil en 2014 sous la direction de l’Australie en coopération avec la Malaisie et la Chine. Les recherches considérées comme les plus importantes de l’histoire avaient donnée lieu à des initiatives autant publiques que privées. Elles avaient également mobilisé des drones aquatiques, des techniques de modélisation numérique, sans oublier les moyens traditionnels.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS