Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le rappel des moteurs diesel Volkswagen fait-il sens ?

Pauline Ducamp ,

Publié le

Analyse Volkswagen a annoncé un rappel à partir de janvier 2016 de tous les véhicules concernés par la tricherie. Si commercialement, voire moralement, ce rappel est indispensable, fait-il sens techniquement ?

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

 

Suite au scandale sur le trucage des émissions réelles des moteurs diesel EA 189, Volkswagen a annoncé le 6 octobre que tous les véhicules concernés allaient être rappelés entre janvier et la fin de l’année 2016. Le 15 octobre, les autorités allemandes, dont l’Autorité de régulation des Transports (KBA), ont insisté pour un rappel rapide et exhaustif des véhicules. 2,4 millions de voitures sont concernées outre-Rhin, 948 064 en France. Au total, 8,5 millions de véhicules sont concernés dans toute l’Europe. Si la réparation du préjudice moral et le lien avec le consommateur rendent ce rappel indispensable, la dimension technique et les bénéfices (autres que financiers) pour les propriétaires des véhicules concernés posent plus de questions.

Modifications électroniques et mécaniques

Volkswagen n’a pas encore communiqué les modalités précises des modifications techniques apportées aux véhicules. "Les mesures correctives sont en cours de définition, explique-t-on chez VW. Elles doivent au préalable être soumises au KBA, qui les soumettra ensuite à chaque gouvernement des 28 pays de l’Union Européenne". Une chose semble sûre : le groupe allemand devrait supprimer le logiciel fraudeur fourni par l’équipementier allemand Bosch, initialement pour des tests, et reprogrammer le calculateur moteur. Le quotidien allemand Bild, cité par le Moniteur Automobile, évoque cependant le 15 octobre des modifications mécaniques à apporter sur les quatre cylindres 1,6 TDI. Les versions 1 .2 et 2.0 ne subiraient qu’une manipulation électronique. "Les mesures correctives seront annoncées courant novembre", commente seulement Volkswagen.

Moins de pollution

Mais quelles peuvent être les conséquences de ces modifications techniques ? Plusieurs ingénieurs motoristes que nous avons interrogés sont convaincus qu’une fois le logiciel de triche supprimé et le calculateur moteur reprogrammé, le moteur devrait passer les normes environnementales. Se pose cependant une question. Le logiciel permettait de contourner les normes américaines plus sévères sur les émissions de NOx qu'Euro 5. A priori, les véhicules incriminés respectaient les normes Euro 5 : en toute logique, il n'y aurait pas besoin de rappel sur le Vieux continent.

"Il faudrait connaître les raisons qui a poussé Volkswagen à tricher pour évaluer les modifications techniques à apporter ?", explique un ingénieur motoriste. Leur première interrogation porte sur la puissance du véhicule après la modification. "Pour remettre aux normes le moteur, VW va devoir aller plus loin que d'enlever le logiciel, affirme un autre ingénieur. La puissance ou le fameux dynamisme des modèles VW, que recherchent les clients, pourraient être affectés".

Quid de la consommation ?

Une seconde interrogation porte sur une hausse de la consommation pour faire fonctionner les systèmes de dépollution plus régulièrement que lorsque le véhicule était équipé du logiciel de triche."Consommation et pollution sont homologuées en même temps, donc une hausse de la dépollution sur route ne devrait pas avoir de conséquence sur la consommation", précise un troisième ingénieur. Mais ce dernier précise que la non-incidence sur la consommation ne devrait valoir que dans les phases sur route qui correspondent au cycle d’homologation… In fine, la voiture émettra moins d’oxyde d’azote mais pourrait bien consommer plus…

Et la maintenance ?

Un troisième problème émerge. "Ce qui me pose question, c’est la maintenance et la fiabilité du système de dépollution de ces voitures", souligne notre premier ingénieur. "Avec le logiciel truqueur, le système de dépollution ne fonctionnait pas tout le temps. Désormais, il sera beaucoup plus sollicité. Va-t-il tenir le choc ? Les clients ne devront-Ils pas repasser plus régulièrement au garage ?" se demande un autre spécialiste des moteurs.

Volkswagen n’a pas encore évoqué les modalités financières du rappel et de ses conséquences à long terme sur les véhicules. Mais si le constructeur prend en charge les modifications techniques, une indemnisation suite aux affaires judiciaires et ensuite les conséquences du rappel (maintenance plus récurrente, usure plus rapide) dans le temps, l’addition risque d’être salée pour le groupe. Le client pourrait surtout ne pas y trouver que des bénéfices : son véhicule se revendra-t-il plus facilement après le rappel ? Pas sûr… 

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle