Technos et Innovations

Le rachat de Sofedit par ThyssenKrupp soumis à la commission de Bruxelles

, , , ,

Publié le

Capital

ThyssenKrupp Automotive et Sofedit ont signé, mardi 8 avril, un « memorandum of understanding » portant sur l'acquisition par le groupe allemand des huit usines françaises (3 200 salariés permanents) de l'équipementier automobile, spécialisé dans l'emboutissage et le découpage (voir « L'Usine Nouvelle » du 6 mars 2003).

Cette lettre d'intention sera prochainement soumise à l'avis de la commission européenne avant l'élaboration du contrat de cession définitif qui devrait être entériné fin mai. L'accord prévoit également la reprise partielle par ThyssenKrupp de certains sites industriels de Sofedit à l'étranger.

Cette opération va permettre à ThyssenKrupp Automotive d'acquérir dans l'Hexagone une position-clé dans le secteur de la carrosserie, Sofedit réalisant deux tiers de son chiffre d'affaires avec PSA Peugeot Citroën et Renault : « Pour entrer sur ce marché, il faut avoir une proximité géographique avec les clients pour transporter capots, pavillons, etc. », indique un représentant du groupe.

Restera à ThyssenKrupp à renforcer également ses capacités de production dans le domaine des châssis.

Jacques LE BRIGAND

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte