Le rachat de Porsche par Volkswagen finalisé début août

Cette opération est estimée à plus de 4,46 milliards d’euros plus une action Volkswagen.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le rachat de Porsche par Volkswagen finalisé début août

Le constructeur allemand numéro un européen a annoncé le 4 juillet au soir qu’il allait finaliser le rachat de la marque de voitures de sport autour du 1er août probablement.

"Les organes compétents des deux entreprises se sont mis d'accord aujourd'hui sur un tel concept", a indiqué le premier constructeur européen. En contrepartie de l'apport des 50,1% de Porsche AG non encore en possession de Volkswagen, Porsche SE (la holding chapeautant Porsche AG et Volkswagen, NDLR) recevra environ 4,46 milliards d'euros et une action ordinaire Volkswagen".
Selon le patron de Volkswagen et de Porsche SE Martin Winterkorn, cette opération est une bonne chose pour Volkswagen, pour Porsche et pour l’industrie allemande.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour Porsche, ce rachat anticipé va lui permettre de mener plus rapidement à bien son désendettement. C’est en tout cas ce qu’avait déclaré le patron la semaine dernière lors de l’assemblée générale du groupe. Il avait d’ailleurs à cette occasion précisé que l’opération se ferait le plus vite possible. En septembre dernier, le groupe parlait d’un aboutissement entre 2012 et 2014.

Fusion annulée

Les deux constructeurs avaient initialement prévu de fusionner avant fin 2011, mais avaient renoncé à leur projet en raison de plaintes aux Etats-Unis et en Allemagne d'investisseurs estimant avoir été floués lors du rapprochement à rebondissement des deux groupes, et qui leur réclamaient des milliards d'euros.

A la place d’une fusion, les deux entités ont parié sur l’option du rachat de Porsche. Mais cette option reste coûteuse sur le plan fiscal si elle est effectivement mise en œuvre avant 2014.

Début juin, l'hebdomadaire économique allemand Wirtschaftswoche écrivait toutefois que la holding Porsche SE avait trouvé le moyen de vendre sa participation restante de 50,1% à Volkswagen sans que cela n'entraîne le paiement de quelque 1,5 milliard d'euros d'impôts, le fisc allemand étant parvenu à la conclusion que l'opération consistait en une restructuration et non une cession.

Suite à l’annonce de Volkswagen, le patron du comité d'entreprise de Porsche AG, Uwe Hück, a souligné que l'accord conclu mercredi prévoyait l'autonomie du constructeur de voitures de sport au sein du groupe qui comptera désormais onze marques dont Skoda et Audi.

BARBARA LEBLANC

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS