Le rachat de Baker Hughes par GE finalisé

HOUSTON (Reuters) - General Electric a finalisé lundi 3 juillet le rachat de Baker Hughes en fusionnant ses propres activités dans les hydrocarbures avec son compatriote. Cette opération donne naissance au deuxième fournisseur mondial de services au secteur pétrolier par le chiffre d'affaires derrière Schlumberger.

Partager
Le rachat de Baker Hughes par GE finalisé
General Electric a finalisé lundi le rachat de Baker Hughes en fusionnant ses propres activités dans les hydrocarbures avec son compatriote, une opération qui donne naissance au deuxième fournisseur mondial de services au secteur pétrolier par le chiffre d'affaires derrière Schlumberger. /Photo d'archives/REUTERS/Daniel Becerril

General Electric a finalisé lundi 3 juillet le rachat de Baker Hughes. Le nouvel ensemble, baptisé "Baker Hughes, une société de GE", sera coté mercredi 5 juillet à la Bourse de New York sous le symbole "BHGE" et disposera d'un siège social à Londres et à Houston.

Doté d'un chiffre d'affaires annuel combiné d'environ 23 milliards de dollars, il fournira divers équipements pétroliers dont des dispositifs anti-éruption, des pompes, des forages, des produits chimiques et d'autres infrastructures et services aux producteurs de pétrole dans 120 pays.

Le conglomérat américain avait obtenu mi-juin le feu vert conditionnel des autorités américaines à cette fusion, en acceptant de céder son activité Water and Technologies Business..

Pour Baker Hughes, l'opération lui permet de changer de dimension en devenant un acteur encore plus important du secteur, alors que les autorités de la concurrence avaient bloqué l'an dernier son projet de fusion avec son concurrent Halliburton.

Pour GE, l'accord lui permet de se concentrer davantage sur le secteur du pétrole et du gaz, en particulier en Amérique du Nord, tout en protégeant les bénéfices de la maison mère des effets cycliques inhérents au secteur.

Toutes les activités de GE liées au pétrole et au gaz seront transférées dans le nouvel ensemble, qui sera détenu à 62,5% par le conglomérat américain. Le solde du capital reviendra aux actionnaires de Baker qui recevront par ailleurs un dividende non récurrent de 17,50 dollars.

Pour Reuters, Liz Hampton et Ernest Scheyder; Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 Commentaire

Le rachat de Baker Hughes par GE finalisé

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS