Le Qatar, premier acheteur du Rafale ? 

L’émir du Qatar rencontre ce lundi 23 juin le président de la République française. Son pays envisage l’achat de 72 avions de combats. Le Rafale est en bonne position face au Typhoon du consortium Eurofighter et aux F18 et F15 de Boeing.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Qatar, premier acheteur du Rafale ? 

"Inch Allah", confie l’un des industriels de la team Rafale. Dassault Aviation et ses partenaires Thales et Safran, attendent beaucoup de la visite ce lundi 23 juin de l’émir du Qatar en France. La France et Dassault Aviation pourraient enfin décrocher ce qu’ils attendent depuis plus de dix ans : un premier contrat à l’export pour l’avion de combat français. L’émir Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani doit en effet rencontrer François Hollande et procéder à une signature d’accords avant leur dîner officiel. Le Rafale sera-t-il au menu ? Rien n’est sûr mais les couloirs des chancelleries et des Etats-majors bruissent de manière positive. "Les Qataris font savoir que le Rafale est l’avion qui leur convient mais nous restons extrêmement prudents", indique une source proche du dossier. Le Qatar pourrait ainsi devenir le premier acheteur du Rafale, avant l’Inde, qui négocie toujours l’achat de 126 appareils de combat.

Depuis 2011, le Qatar a en effet prévu d’acheter 72 chasseurs. Cette opération est considérée comme un des investissements de défense prioritaires. L’émirat a mené des évaluations poussées durant l’année 2012. Et le Rafale dispose de certains atouts dans la compétition qui l’oppose au Typhoon du consortium Eurofigthter, et aux appareils de Boeing.

Relation de confiance

D’une part, Dassault Aviation a noué une relation de confiance avec le Qatar depuis de nombreuses années. Les Qataris sont en effet équipés aujourd’hui de 12 Mirage 2000 et d’avions d’entrainement AlphaJet. Et durant le conflit libyen, les chasseurs des deux pays ont souvent opéré ensemble.

Sur le plan technique, le Rafale est également bien placé. L’avion dispose en standard de la panoplie de l’avion de combat : son radar à antenne électronique, la nacelle de reconnaissance, une importante capacité d’emport d’arme, le ravitaillement en vol d’appareil à d’appareil.… Alors que certains de ces éléments sont encore en cours de développement ou de financement chez le Typhoon du consortium Eurofigther.

UNe commande en deux lots

Enfin, il semble peu probable que le Qatar opte pour le F-15 américain... qui équipe déjà son puissant voisin l’Arabie Saoudite qui a passé commande de 84 exemplaires fin 2011. La Qatar devrait scinder sa commande de 72 appareils en deux lots. Soit pour privilégier une double source, comme à son habitude, soit pour étaler les commandes dans le temps. Après les multiples espoirs douchés pour exporter le Rafale, les industriels préfèrent ne pas s’enflammer à propos de cette visite officielle. Après Paris, l’émir se rend à Londres, où le gouvernement est bien décidé à vendre son Typhoon.

Hassan Meddah

0 Commentaire

Le Qatar, premier acheteur du Rafale ? 

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

SAFRAN

DASSAULT AVIATION

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS