Quotidien des Usines

Le PSE d'ODCF-Wayne-Dalton invalidé par la Direccte

, , , ,

Publié le

La Direccte de Champagne-Ardenne a décidé de rejeter le Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) de l'usine ODCF-Wayne-Dalton, située à Reims (marne). Un PSE proposé par la maison-mère et contesté par les 66 salariés.

Le PSE d'ODCF-Wayne-Dalton invalidé par la Direccte © Wayne Dalton

Le Plan de Sauvegarde de l'emploi (PSE), présenté par le groupe propriétaire d'ODCF-Wayne-Dalton, fabricant de portes de garage pour particuliers situé à Reims (Marne), n'a pas été homologué par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) de Champagne-Ardenne, mercredi 24 juillet. En liquidation judiciaire depuis le 11 juillet, l'usine emploie 66 salariés.

Selon la Direccte de Champagne-Ardenne, le PSE proposé est "insuffisant au regard des moyens dont dispose le groupe japonais Sanwa Holdings Corporation (maison-mère d'Overhead Door Corporation, elle-même propriétaire d'ODCF-Wayne-Dalton, NDLR)". L'enveloppe de 200 000 euros allouée pour l'accompagnement du PSE doit être "revue à la hausse". Les 7 propositions de reclassements doivent être "améliorées" et l'aide à la formation, - d'un montant de 130 000 euros -, doit être "réévaluée".

Pas de réaction du groupe

Pour les salariés, c'est une "très bonne nouvelle". "L'avenir s'éclaircit, souffle Cédric Pierret, délégué CGT d'ODCF. Mais nous serons fixés demain." Le groupe, que le liquidateur judiciaire a tenté de joindre, n'a pas réagi à cette annonce. "Ils font les morts" glisse Cédric Pierret, qui craint que le groupe ne conteste pas ou ne valide pas cette décision. Dans ce cas, "nous ne serions ni licenciés, ni payés et nous ne recevrions aucune indemnité".

ODCF-Wayne-Dalton, qui avait pourtant un carnet de commandes de 7 000 portes de garage, a été brutalement liquidé par le groupe Sanwa, qui cumulait les déficits tout en offrant d'importants dividendes à ses actionnaires. Cette fermeture a été programmée selon les salariés, afin de permettre au groupe de concentrer la production de portes de garage sur un même site, l'usine de Novoferm à Machecoul (Loire-Atlantique) également filiale de Sanwa.

Les salariés se réuniront en comité d'entreprise lundi 29 juillet.

Timothée L'Angevin

décision_refus_homologation_ODCF by L'Usine Nouvelle

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte