Le projet Montagne d'or "pas au niveau", selon Emmanuel Macron

Le président de la République Emmanuel Macron a jugé, le 1er février, que le projet présenté par la Compagnie Montagne d'or pour sa mine d'or industrielle en Guyane ne présentait pas les garanties suffisantes, en matière d'environnement comme socialement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le projet Montagne d'or

Le projet Montagne d'or n'est "pas au bon niveau" sur le plan environnemental et social, selon le président de la République Emmanuel Macron. Interrogé sur ce sujet par des élus d'Outre-mer lors d'un débat à l'Elysée le 1er février, Emmanuel Macron a répondu "on ne peut pas se permettre de lancer un projet qui serait destructeur de biodiversité, pas aux standards environnementaux et avec des créations d'emplois incertaines". Le président a toutefois ajouté que ce n'était "pas à l'Etat de purger ce débat", renvoyant la décision au niveau local.

Emmanuel Macron considère qu'il "doit y avoir un travail maintenant, peut être d'ailleurs pour qu'un consortium avec des acteurs plus locaux émerge, pour que ce projet soit transformé, adapté". "C'est tout le travail qui nous attend dans les prochains mois et les prochaines années", a ajouté le président, qui propose un accompagnement de la collectivité par l'Etat.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le projet de la Compagnie Montagne d'Or (CMO) a déjà été profondément adapté, depuis sa première présentation. La dernière mouture incluait un recours à l'énergie solaire pour couvrir 80% des besoins du site, au lieu de la construction d'une ligne à haute tension de 90 000 volts reliant le site à la côte qui aurait entraîné une déforestation le long de la route. CMO, qui prévoit de recourir à la cyanuration en circuit fermé, le procédé industriel majoritaire pour l'extraction de l'or, a prévu d'adhérer au Code international de gestion du cyanure pour faire auditer son utilisation sur le site. La taille du parc de stockage, enfin, est en cours de révision avec un abaissement de 60 à 40 mètres de la hauteur du barrage. Les points faibles du projet n'ont pas été détaillés par Emmanuel Macron.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS