Le projet de succession à la tête de Samsung se complique

par Hyunjoo Jin et Joyce Lee

Partager
Le projet de succession à la tête de Samsung se complique

SEOUL (Reuters) - Samsung Heavy Industries a renoncé mercredi à absorber Samsung Engineering pour quelque 2 milliard d'euros en raison de l'opposition des actionnaires, alors que l'opération devait aider à préparer la succession de Lee Kun-hee, le patriarche à la tête du plus important conglomérat sud-coréen.

Lee Kun-hee, 72 ans, est hospitalisé depuis le mois de mai à la suite d'une crise cardiaque et les investisseurs attendent depuis de voir comment le contrôle de la galaxie Samsung va être transféré à son fils Jay Y. Lee et aux deux soeurs de celui-ci.

L'opération avec Samsung Engineering visait à simplifier la structure du chaebol afin de préparer au mieux le partage entre les différents héritiers de Lee, mais elle était compliquée par le fait que la famille n'a pas de participation directe dans les deux firmes, qui elles-mêmes ne détiennent pas d'actions de Samsung Electronics, la pièce maîtresse du conglomérat.

Samsung Heavy Industries, le numéro deux mondial de la construction navale, proposait de prendre le contrôle de Samsung Engineering, spécialisé dans les projets pétrochimiques et énergétiques, pour créer un ensemble plus large et plus pertinent.

L'abandon du projet pourrait faire dérailler tout le processus de restructuration du conglomérat sud-coréen.

"J'attends des dirigeants du groupe Samsung qu'ils gardent à l'esprit l'intérêt des actionnaires dans leur restructuration", a déclaré Kim Sung-soo, gérant chez LS Asset Management.

"L'annonce d'aujourd'hui sonne comme une alerte pour la restructuration de Samsung qui a été jusqu'ici réalisée de manière unilatérale", a renchéri Chung Sun-sup, directeur général du cabinet d'études Chaebul.com.

"Cela indique que les actionnaires pourraient mettre un frein aux décisions qui sont annoncées si elles vont à l'encontre leurs intérêts", a-t-il ajouté

Dans un communiqué, Samsung Heavy Industries et Samsung Engineering ont déclaré qu'ils envisageraient de nouveau une fusion après "avoir pris en compte la situation du marché et l'opinion des actionnaires".

Les actions des deux groupes sont en perte de vitesse à la Bourse de Séoul depuis l'annonce de la fusion en septembre. Mercredi, le titre Samsung Engineering a fini sur un plongeon de plus de 9%, touchant un plus bas de cinq ans et demi. L'action Samsung Heavy Industries de son côté a chuté de 6,4%.

(avec Joonhee Yu, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS