Quotidien des Usines

Le projet de plateforme industrielle dédiée à l'éolien en mer de Siemens Gamesa au Havre avance

, , ,

Publié le

Siemens Gamesa, leader mondial de l’éolien en mer, a annoncé lundi 15 octobre avoir signé un accord-cadre avec le port du Havre (Seine-Maritime) pour préparer la construction au Havre de ses usines (assemblage de nacelles, fabrication de pales) et de son hub logistique dédiés à l’éolien en mer.  Prochaines étapes prévues pour 2019, l’autorisation ou non par la Préfète de Seine-Maritime du projet de parc éolien en mer de Dieppe Le Tréport porté par Engie et le dépôt par Siemens Gamesa des dossiers de permis de construire auprès de la ville du Havre.

Le projet de plateforme industrielle dédiée à l'éolien en mer de Siemens Gamesa au Havre avance
Après Adwen, c'est Siemens qui veut créer un pôle industriel dédié à l'éolien en mer au Havre.
© D.R.

Siemens Gamesa a annoncé lundi 15 octobre avoir signé un accord-cadre avec le grand port maritime du Havre (Seine-Maritime) pour préparer l’arrivée des usines dédiées à l’éolien en mer sur le quai Johaness-Couvert.  La prochaine étape, le dépôt des permis de construire, devrait intervenir début 2019, indique une source proche du dossier. "Après plusieurs mois d’incertitudes, cet accord signe une reprise effective des travaux de développement de notre projet", se félicite dans un communiqué Filippo Cimitan, directeur général de Siemens Gamesa en France, faisant allusion aux tensions avec les pouvoirs publics au printemps 2018.

Après des semaines d’âpres discussions avec la filière de l’éolien en mer, l’Etat avait maintenu les six projets en cours en réduisant le niveau de la subvention publique apportée ainsi que le tarif de tarif de rachat de l’électricité produite. (Pour mémoire, six parcs sont en développement en France affichant chacun une puissance nominale de 500 MW).

L’annonce de l’accord-cadre avec le port du Havre - signé en réalité le 26 septembre - intervient la veille du démarrage de l’enquête publique relative au projet de parc éolien en mer de Dieppe-Le Tréport (Seine-Maritime) piloté par Engie. C’est à partir du bilan de cette enquête publique - dont le périmètre intègre Le Havre - que la Préfète de Seine-Maritime autorisera ou non le projet en 2019.

Après Adwen, Siemens Gamesa

La "plateforme industrielle européenne compétitive, innovante et flexible" que prévoit de construire Siemens Gamesa au Havre, comprend une usine d’assemblage de nacelles et une usine de fabrication de pales - environ 750 emplois directs – ainsi qu’un hub logistique. Les usines havraises sont destinées à fournir les projets remportés par Engie (Dieppe-Le Tréport en Seine-Maritime et Yeu-Noirmoutier en Vendée), le projet d’Iberdrola au large de Saint-Brieuc dans les Côtes d’Armor, mais aussi d’autres parcs à venir, comme l’espère ardemment Siemens Gamesa soucieux de rentabiliser ses usines françaises.

"Cet accord préfigure une mobilisation des tous les acteurs pour sécuriser les infrastructures portuaires nécessaires. Ces investissements s’inscrivent dans un cadre d’opportunités industrielles durables pour l’éolien mer à confirmer dans la prochaine Programmation Pluriannuelle de l’Energie", souligne Siemens Gamesa.

D’aucuns peuvent s’étonner d’un nouvel accord avec le port du Havre préparant le terrain aux usines d’éoliennes. En effet, la société Adwen - absorbée depuis par Siemens Gamesa -avait, en son temps, déjà signé un accord de ce type avec le port du Havre et déjà déposé un dossier de permis de construire auprès de la ville du Havre. Si Siemens Gamesa, leader mondial de l’éolien off shore (11 GW installés depuis 1991), relance la "machine", c’est parce que son projet industriel "a évolué" selon ses termes. Par ailleurs, les demandes de permis de construire de feu Adwen n’ont jamais été instruites. Siemens Gamesa indique que ses usines devraient être opérationnelles en 2021.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte