Tout le dossier Tout le dossier

Le projet de loi Rebsamen donne plus de pouvoir aux commissions paritaires régionales

Adopté en commission des Affaires sociales de l’Assemblée mercredi 20 mai, le projet de loi sur le dialogue social, qui sera débattu en séance à partir du 26 mai prochain, renforce les pouvoirs des commissions paritaires régionales pour les très petites entreprises (TPE).

 

 

 

Partager
Le projet de loi Rebsamen donne plus de pouvoir aux commissions paritaires régionales

Egalité hommes-femmes dans l’accès aux fonctions syndicales, délégation unique du personnel, prime d’activité, représentativité des salariés de TPE dans des commissions régionales… Pêle-mêle du chantier entrepris par François Rebsamen, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, et qui était soumis à l’examen de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée en ce début de semaine.

Avant son passage à l'Assemblée nationale prévue dès mardi prochain, les membres de la commission ont donc voté, mercredi 20 mai, le projet de loi "relatif au dialogue social et à l’emploi" et les 216 amendements déposés. Parmi eux : une disposition qui vise directement la définition du rôle des commissions paritaires régionales concernant les entreprises de moins de onze salariés.

Point d’achoppement, levé par l’amendement qui a été voté, la possibilité pour les membres des commissions paritaires d’accéder aux personnes qu’ils représentent, dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions. Ainsi, et sur autorisation de l’employeur, ces représentants pourtant extérieurs aux entreprises, pourraient aller à la rencontre des salariés directement sur leur lieu de travail. Ces commissions pourraient en outre jouer un rôle de médiateur entre employeurs et salariés en amont de tout conflit individuel ou collectif, ainsi qu’être force de propositions en matière d’activités sociales et culturelles.

4,6 millions de salariés concernés

Pour le rapporteur de la loi, Christophe Sirugue, il ne fallait pas que le rôle des commissions paritaires régionales soit vide de sens. "Ces commissions paritaires TPE sont une vraie avancée. Autant qu’elles n’aient pas un rôle a minima", a déclaré le député PS de Saône-et-Loire. Elles devraient permettre, à partir du 1er juillet 2017, aux 4,6 millions de salariés des TPE qui n’ont pas de délégués du personnel, de se voir représentés dans des commissions paritaires régionales interprofessionnelles.

Les réactions des organisations patronales ne se sont pas fait attendre. Le Medef, qui a dénoncé ces amendements, déplore un ajout de "contraintes à un dispositif déjà inutile". Quant à la CGPME, plus virulente, elle désapprouve, dans un communiqué "un texte de ringardisation du dialogue social, qui ne fera qu’accroître davantage encore le fossé grandissant avec les petites entreprises". Pour l’organisation, "laisser croire que les patrons de TPE ont besoin de syndicats extérieurs pour faire vivre le dialogue dans les entreprises dénote une forme de mépris inacceptable." Pourtant, le principe a été retenu en 2001 dans l’artisanat, dont l’organisation patronale – l’Union professionnelle artisanale (UPA) – a signé un accord avec les syndicats, créant une représentation territoriale. Combattu par la CGPME et le Medef à l’époque, ce système n’a été mis en place qu’en 2010. Une formule qui a néanmoins fait ses preuves, puisqu’elle est à l’origine de l’extension vers les TPE.

Aurélie M'Bida

PARCOURIR LE DOSSIER

Social

Vers un peu de plus de reconnaissance du burn-out en maladie professionnelle

Social

Jean Pelin (UIC) : "Pour la pénibilité, le problème de la polyvalence demeure entier"

Social

Alexandre Saubot (UIMM) : "Le compte pénibilité, même retouché, fait courir un risque à l’industrie"

Social

Le compte pénibilité simplifié et reporté de six mois

Social

"Qui pense une seconde que la loi Rebsamen va créer de l’emploi ?" lance François Asselin, président de la CGPME 

Social

Alcatel-Lucent, Alstom ou encore Valeo devront ouvrir leurs conseils d’administration aux salariés

Social

L’égalité hommes-femmes affaiblie par la loi sur le dialogue social

Social

Projet de loi sur le dialogue social : comprendre le subtil compromis en 4 points

Social

Comment le gouvernement compte moderniser et simplifier le dialogue social

Social

Dialogue social : après l’échec de la négociation, le gouvernement récupère un dossier miné

Social

Modernisation du dialogue social, jusqu’où le Medef est-il prêt à aller ?  

Social

Trois questions à régler pour réformer le dialogue social dans les entreprises

Social

Dialogue social : Medef et UPA rapprochent leurs points de vue sur la représentation des salariés des TPE

Social

Dialogue social : représenter les salariés des TPE, c'est possible

Social

La délégation unique répond aux seuils sociaux

Social

Dialogue social : les trois points de blocage de la négociation entre patronat et syndicats

Social

Dialogue social : la CGT et le Medef avancent à petits pas

La matinale de l'industrie

Seuils sociaux : syndicats et patronat ne trouvent pas de terrain d'entente

Social

Lancement de la difficile modernisation du dialogue social

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS