Tout le dossier Tout le dossier

Le projet de loi Economie circulaire, six petits articles et une longue ordonnance

Le projet de loi post-Feuille de route économie circulaire a été dévoilé. L’accent est mis sur l'information du consommateur, la réparabilité des équipements électriques et électroniques et des mesures anti-gaspi dans le textile. La réforme des filières REP et la transposition des directives européennes en droit français sont prévues par ordonnance.

Partager
Le projet de loi Economie circulaire, six petits articles et une longue ordonnance
Les équipements électriques seront étiquetés sur leur réparabilité et la disponibilité de leurs pièces.

L'ébauche du projet de loi "Pour une économie circulaire et une meilleure gestion des déchets" a été dévoilée, en exclusivité, par nos confrères de Déchets Infos. Annoncé "avant l'été" par Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, le texte vise à inscrire dans la loi certaines dispositions de la Feuille de route économie circulaire présentée en avril dernier. Il fait la part belle aux ordonnances, tant pour la transposition de trois directives du Paquet européen sur l’économie circulaire (sur les déchets, les emballages et déchets d’emballages, et la mise en décharge) de mai 2018 que pour la réforme des filières à responsabilité élargie du producteur (REP).

Le texte du projet de loi "Pour une économie circulaire et une meilleure gestion des déchets", est composé de six articles seulement. L'exposé des motifs précise que "Les cinq premiers articles visent à faciliter l’adoption d’une consommation responsable et le sixième article autorise le gouvernement à prendre par voie d’ordonnance certaines mesures relevant de la loi pour transposer les directives déchets et améliorer la gouvernance des filières à responsabilité élargie du producteur". Un recours aux ordonnances à large spectre, qui a mécontenté le Sénat car il écarte le Parlement du débat.

Information du consommateur

Dans son premier article, le projet de loi s'inspire des mesures 10 et 13 de la Feuille de route économie circulaire (Frec) pour "améliorer l’information des consommateurs", notamment sur la recyclabilité, la réparabilité et le contenu en matières recyclées des produits. via l'apposition d'un indice de réparabilité sur l'étiquetage. L'article 2 précise les informations à fournir au consommateur sur la disponibilité - ou non - des pièces détachées (mesures 8 et 9 de la Frec).

L'article 3 encadre la publicité, en interdisant aux annonceurs de promouvoir la destruction de produits pouvant être réutilisés. L'article 4 prévoit l'interdiction de la distribution de catalogues et imprimés utilisant des huiles minérales, tandis que l'article 5 prévoit d'interdire la destruction d'invendus, mais seulement pour le textile, le linge de maison et le recyclage.

Deux ordonnances, dont l'une cruciale

L'article 6 prévoit, en substance, de recourir aux ordonnances pour les autres aspects, et pas des moindres, de l'application de la Frec. La première ordonnance permettrait au gouvernement de transposer, sans débat parlementaire, les directives européennes liées aux déchets, "réformer et fixer les nouvelles ambitions" des filières REP et définir les modalités de gouvernance des éco-organismes et le fonctionnement de leurs organismes de contrôle. C'est également par ordonnance que seront fixées les règles en matière de tri des déchets, de sortie du statut de déchet pour les objets "préparés en vue d'une réutilisation" et les installations non-classées, etc. Une seconde ordonnance concerne la réécriture du titre 4 du livre V du Code de l’environnement (élimination des déchets et récupération des matériaux).

Un indice de réparabilité des équipements électroniques

Certaines mesures, qui concerneront les consommateurs, avaient été dévoilées ces dernières semaines par Brune Poirson. Ainsi, un "indice de réparabilité" des équipements électriques et électroniques sera mis en place dès 2020 sur l’électroménager et les appareils de bricolage. A partir de 2021, des pièces détachées issues de l’économie circulaire devront être proposées par les professionnels de l’entretien et de la réparation d’équipements électriques et électroniques. A compter de 2020, un nouvel article conduirait les acteurs du textile à faciliter le réemploi ou la réutilisation de leurs invendus. L’arrivée de la loi à l’Assemblée nationale est prévue avant la fin du premier semestre. Gageons que le débat sera passionné, notamment sur les sujets qui ne s'y trouvent pas.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Matières premières

Taclée en commission, la loi Antigaspi et économie circulaire arrive au Sénat

Matières premières

"Toutes les bouteilles qui vont en centres de tri sont traitées en France", réplique Jean-Philippe Carpentier (Federec) à Brune Poirson sur la consigne

Matières premières

Premiers pas difficiles pour la loi économie circulaire au Sénat

Matières premières

Le grand retour de la consigne

Matières premières

Quand Paprec et Coca-Cola échangent des amabilités sur la consigne

Recyclage - Déchets

Les déchets du bâtiment sous surveillance

Matières premières

Etoffé, le projet de loi sur l'Economie circulaire est présenté en Conseil des ministres

Matières premières

La feuille de route économie circulaire s’étend à l'agriculture

Matières premières

Pour leurs déchets, les artisans du bâtiment misent sur le soft power

Environnement

Créer une économie circulaire du plastique, pas si simple pour Suez

Matières premières

Bonus-malus, étiquetage, poubelles de tri... Les nouvelles mesures du gouvernement pour l'économie circulaire

Recyclage - Déchets

L'économie circulaire à pas comptés

Matières premières

Pourquoi les bétons recyclés peinent encore à convaincre les acteurs du bâtiment

Matières premières

Ces mesures de la feuille de route économie circulaire qui concernent les industriels

Recyclage - Déchets

Ce qu'il faut retenir de la présentation par Edouard Philippe de la feuille de route pour une économie circulaire

Matières premières

Pourquoi les professionnels du bâtiment contestent l'éventuelle création d’une filière REP

Matières premières

La Feuille de route économie circulaire est "la montagne qui va accoucher d’une souris", craint Jean-Marc Boursier (Fnade)

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Consultant Transition Energétique du Maritime (F/H)

BUREAU VERITAS - 19/01/2023 - CDI - Nantes

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS