LE PROJET D'OLÉODUC CANADA-TEXAS S'ENSABLE

Le Keystone XL n'a jamais été aussi embourbé. Le projet d'oléoduc géant, porté par TransCanada, est même devenu un scandale politique. Il vise à acheminer, dès 2013, 1,3 million de barils de pétrole par jour entre l'Alberta (Canada) et le Texas. Très contesté depuis son annonce en 2008, le KXL - d'un coût de 7 milliards de dollars - doit prolonger le pipeline Keystone reliant depuis 2010 l'Alberta à l'Illinois. Citoyens américains et ONG s'opposent à la construction de cet oléoduc de 2 800 kilomètres en raison de la pollution causée par l'exploitation des sables bitumineux pour produire le pétrole, de la destruction de la forêt canadienne et de l'impact sur le paysage. Dernier rebondissement : plusieurs associations écologistes accusent, mails à l'appui, le ministère piloté par Hillary Clinton d'aider TransCanada dans son lobbying pour faire valider le projet. Celui-ci doit théoriquement être approuvé par le Département d'État avant la fin de l'année.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement