Le programme d'avion léger Skylander compromis

[ACTUALISE] - Le financement du turbopropulseur, capable d'opérer sur des pistes courtes, est totalement remis en cause.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le programme d'avion léger Skylander compromis

Geci International a en effet confirmé que le protocole signé le 1er février entre l'Etat, la Region Lorraine et des investisseurs privés était caduc. Un rapport d'experts vient en effet d'estimer une inflation significative des besoins en financement: il faudrait à l'avionneur 200 millions euros jusqu'aux premières livraisons et non 120 millions comme initialement prévu.

Geci croit toujours toutefois en son projet estimant cette dernière expertise erronée . Pour rappel, le business plan prévoit la production de 1500 avions avec un prix de vente catalogue de 6,7 millions de dollars. En fin d'année dernière, le hall d'assemblage des premiers avions prototypes avait été inauguré sur la base de Chambley en Lorraine. C'est un coup dur pour la région qui misait sur le succès de cet avionneur pour redynamiser son cluster aéronautique.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Lundi 16 avril , le président du Conseil régional Jean-Paul Masseret a affrimé que la Lorraine n'abandonnerait pas le projet. Il a même érigé ce dossier en un ""Ce dossier s'invite dans la présidentielle. Il est déterminant dans l'exemplarité de ce qui peut être fait comme politique industrielle, alors que tous les candidats parlent de la réindustrialisation de la France", a-t-il affirmé.

Puis d'exhorter l'Etat à pousser les industriels pour qu'ils s'engagent dans le projet. "Il faut tordre le bras aux industriels, quand l'Etat est actionnaire, il peut le faire", a-t-il estimé, en faisant notamment référence à EADS ou Dassault.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS