Quotidien des Usines

Le producteur de vin Faiveley investit 11,5 millions d’euros dans ses cuveries

, , ,

Publié le

Faiveley , la maison de Nuits-Saint-Georges qui fait partie des grandes références du bourgogne dans le monde, conduit un important programme de développement des cuveries de son domaine viticole, à cheval sur la Côte-d’Or et la Saône-et-Loire. Un investissement de 11,5 millions d'euros.

Le producteur de vin Faiveley investit 11,5 millions d’euros dans ses cuveries © Domaine Faiveley

Domaine Faiveley pilote un important programme d’investissement afin d’étoffer et rénover ses trois cuveries dédiées aux 130 hectares de vigne exploités, dont 110 en pleine propriété. Ces développements prennent déjà la forme d’un site entièrement rénové à Mercurey (Saône-et-Loire), qui vient tout juste d’être inauguré.

Il offre une capacité de 4000 hectolitres et permettra de mieux vinifier les 72 hectares de vignes de cette appellation. Le montant de l’opération s’élève à 3,5 millions d’euros en intégrant une salle de dégustation et des espaces de réception.

Sur son berceau d’origine de Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or), l’entreprise viticole fait par ailleurs construire en zone d’activité une unité de 3000 mètres carrés pour le stockage, la mise en bouteille et une capacité de vinification pouvant également aller jusqu’à 4000 hectolitres.

Un outil adapté aux grands crus

L’investissement de 4 millions d’euros comprend côté matériel, pas moins de 80 cuves thermorégulées, des pressoirs, ainsi qu’une ligne d’embouteillage fournie par l’Ardéchois Perrier.

Cette réalisation précède la rénovation lourde de la cuverie historique, implantée au cœur de la commune. Là encore, la maison de vin, qui atteint les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 80 personnes, ne regarde pas à la dépense en injectant 4 millions d’euros.

"Notre objectif, à compter de 2017, est de vinifier ici nos grands crus, qui s’étendent sur 12 hectares, de recevoir nos clients et de restaurer le joyau qu’est une cave voûtée de 2000 mètres carrés d’un seul tenant", explique le dirigeant Erwan Faiveley.

Didier Hugue

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte