Le prix du lait revalorisé pour les éleveurs mais pas pour les transformateurs

Le médiateur nommé par le ministre de l’Agriculture annonce une augmentation du prix du lait de 2,5 centimes par litre payé aux producteurs. Les industriels dénoncent leur mise à l’écart de l’accord et insistent sur la chute de leurs marges depuis 18 mois…

Partager

Le prix du lait revalorisé pour les éleveurs mais pas pour les transformateurs

Les représentants des éleveurs et de la distribution se sont enfin mis d’accord sur une revalorisation du prix du lait à payer aux producteurs. Une hausse de 25 euros les 1000 litres devrait intervenir "dès le mois d'avril" et pour l'année 2013, a annoncé le 26 avril, le médiateur nommé par le ministre de l'Agriculture pour dénouer la crise sur le prix du lait.

"Cet accord, proposé à l'issue d'une semaine de discussion avec les éleveurs, les transformateurs et la grande distribution devra encore être confirmé par les parties", a précisé le médiateur dans un communiqué. Une "hausse technique" de 3 centimes par litre est prévue pour le lait de consommation et de 2 centimes pour le lait incorporé dans les produits laitiers. Elle sera payée par la grande distribution.

Le médiateur rappelle que "le prix d'achat du lait de vache aux producteurs est depuis le début de l'année 2013 inférieur au prix du lait constaté sur le marché et ne [leur] permet plus de couvrir leurs charges", qui ont bondi sous l’effet de la hausse des prix des aliments composés et des céréales.

"L'ensemble des acteurs de la filière est invité à confirmer l’adhésion au dispositif dans les plus brefs délais", ajoute le communiqué, afin que la revalorisation envisagée "soit effective dans les premiers jours de mai".

"La situation va s’aggraver pour les industriels"

Mais le dispositif proposé par le médiateur ne semble pas être du goût des industriels. Dans un communiqué, la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) affirme que "si la hausse de prix du lait est indispensable pour les producteurs, les mesures envisagées sont clairement insuffisantes pour assurer la reconstitution des marges des transformateurs". Les transformateurs ne seraient pas concernés par cette revalorisation du prix du lait.

De son côté, la Fédération nationale des industries laitières (Fnil) rappelle que "la réalité de la transformation laitière en France, depuis 18 mois, ce sont des marges nettes moyennes très faibles, de l’ordre de 1% et près de 1000 postes supprimés et des plans sociaux en cours".

Pour Dominique Chargé, le président de la FNCL, "sans évolution concrète des relations avec les distributeurs de façon rapide, la situation ne fera que s’aggraver dans les mois qui viennent. C’est l’ensemble de la filière qui est en danger". "Quand un producteur de lait arrête son activité, 5 à 7 emplois induits sont également concernés, sur l’ensemble de la chaîne", insiste-t-il.

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS