Transports

Le prix de l'inertie

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le prix de l'inertie
Manuel Moragues
La décision d’Alstom ? « C’est tout sauf une surprise », réagit Jean-Pierre Audoux, le délégué général de la Fédération des industries ferroviaires (FIF). Et pour cause : la FIF tire la sonnette d’alarme depuis… octobre 2010 et demande un Grenelle du ferroviaire. Incapables de s’attaquer de front à la dette du système ferroviaire, passée d’une trentaine de milliards d’euros en 1995 à plus de 50 milliards aujourd’hui, les gouvernements successifs ont passé leur temps à jouer au bonneteau avec les financements publics. Le cas des trains Corail, rebaptisés Intercités puis Trains d’équilibre du territoire par les prestidigitateurs de la SNCF et de l’État, illustre l’inertie mortifère du système. En 2010, le[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte