Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le président de Starbucks, Howard Schultz, prend du champ

Publié le

(Reuters) - Le président exécutif de Starbucks, Howard Schultz, a annoncé lundi sa démission à compter du 26 juin, une décision qui alimente les spéculations sur une possible entrée en politique.

Le président de Starbucks, Howard Schultz, prend du champ
Le président exécutif de Starbucks, Howard Schultz, a annoncé lundi sa démission à compter du 26 juin, une décision qui alimente les spéculations sur une possible entrée en politique. /Photo d'archives/REUTERS/David Ryder
© David Ryder

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

En 40 ans, Howard Schultz, aujourd'hui âgé de 64 ans, a fait de Starbucks l'une des marques mondiales les plus connues. A son arrivée, le groupe de Seattle comptait 11 cafés ; il totalise aujourd'hui plus de 28.000 établissements dans 77 pays.

Schultz avait déjà laissé l'an dernier la direction générale à Kevin Johnson, conservant juste le titre de président exécutif. Il quittera son poste de président exécutif et son siège d'administrateur mais sera nommé président émérite, a précisé le groupe qui est coté en Bourse depuis 1992.

Howard Schultz, patron au franc-parler apprécié et perçu comme libéral au sens américain, autrement dit penchant à gauche, a démenti ces dernières années nourrir des ambitions politiques mais il a semblé davantage ouvert à cette idée dans une interview accordée à CNN la semaine dernière.

Interrogé spécifiquement sur la possibilité d'une candidature à l'élection présidentielle de 2020, il répond dans un article publié lundi par le New York Times : "J'entends réfléchir à toute une série d'options, parmi lesquelles le service public. Mais je suis encore loin d'avoir pris une décision."

Il ajoute qu'il est "profondément préoccupé" par les divisions croissantes aux Etats-Unis et la détérioration de l'image du pays à l'étranger. "Une des choses que je veux faire dans le prochain chapitre qui s'ouvre est de voir si je peux jouer un rôle pour rendre ce que l'on m'a donné", dit-il.

"Je ne suis pas encore tout à fait sûr de ce que cela pourrait être."

L'action Starbucks cédait 1% à 56,50 dollars dans les échanges d'après-Bourse à New York, après une clôture en hausse de 0,28% à 57,07.

(Tamara Mathias à Bengalore, Lisa Baertlein à Los Angeles et Jennifer Ablan à New York, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle