Quotidien des Usines

Le premier réacteur nucléaire de Fessenheim sera arrêté le 22 février, confirme Edouard Philippe

, , , ,

Publié le , mis à jour le 16/01/2020 À 10H57

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Vidéo [ACTUALISÉ] Le Premier ministre Édouard Philippe a confirmé le 15 janvier le calendrier de fermeture de la doyenne des centrales nucléaires françaises à Fessenheim dans le Haut-Rhin. Tandis que la reconversion du site d'EDF se précise, le maire de la commune s'inquiète de l'impact financier de la fermeture.

Le premier réacteur nucléaire de Fessenheim arrêté le 22 février, confirme Edouard Philippe
Fessenheim, dans le Haut-Rhin, est la doyenne des centrales nucléaires françaises.
© L'Usine Nouvelle

Actualisation du jeudi 16 janvier : Édouard Philippe l'a confirmé. La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) doit fermer avant juin 2020. Dans la région, cette décision inquiète. “Nous alertons sur l’impact financier de cette décision qui place les collectivités locales dans une impasse financière grave”, écrivent dans une lettre commune Claude Brender, maire de Fessenheim, et Gérard Hug, président de la communauté de communes Pays Rhin-Brisach. “Alors que la commune de Fessenheim et la communauté de communes Pays Rhin-Brisach ne percevront plus de recettes fiscales liées à l’arrêt de la centrale, l’État continuera de prélever près de 3 millions d’euros par an, au titre du Fonds national de garantie individuelle des ressources (FNGIR)”, indiquent-ils. Selon eux, la centrale de Fessenheim “coûtera même plus cher au territoire que ce qu’elle a pu rapporter durant sa période d’exploitation.”

Dans le cadre d’un discours effectué depuis l’Élysée sur le plan climat, le Premier ministre, Édouard Philippe a détaillé le 15 janvier le calendrier de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). "Promise depuis huit ans, cette décision deviendra réalité dans un mois avec l'arrêt du premier réacteur le 22 février", a-t-il annoncé. "Le premier semestre sera marqué par la mise en oeuvre du plan Climat. C'est ce gouvernement qui prendra la décision de fermer la plus vieille centrale nucléaire en activité : Fessenheim."

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte