Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le premier producteur d’or français continue à s’internationaliser

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Après l’Amérique du Nord, la Côte d’Ivoire. Auplata, société minière basée en Guyane française, a annoncé le 10 juin l’acquisition de l’ivoirienne OMCI.

Le premier producteur d’or français continue à s’internationaliser

Auplata vient d’annoncer l’acquisition de 100% des parts de la société minière OMCI auprès de ses actionnaires historiques, la marocaine CMT (Compagnie minière de Touissit) et son ancien actionnaire majoritaire, la française Osead. La Compagnie minière de Touissit s’était désengagée d’Auplata en mai (avec une plus-value de 18%) pour se recentrer sur ses actifs marocains. Elle détenait précédemment 27,02% du capital.

Le portefeuille minier d’OMCI est constitué de deux projets : Mont Goma à l’ouest de la Côte d’Ivoire (depuis février 2015), et Adzopé (racheté à Newmont mining, qui a perdu patience devant la lenteur du traitement des demandes de permis) dans le sud-est.

Auplata détenait déjà, depuis juin 2011, 33,10% du capital de Columbus Gold. ce qui en fait le premier actionnaire de la junior canadienne.

Auplata réduit les pertes

En 2014, Auplata a produit 505 kilos d'or dont 462 ont été vendus, pour un chiffre d’affaires de 18,5 millions d'euros, en repli de 9% pour des cours aurifères en baisse de -10% sur la période. Le résultat opérationnel courant reste largement négatif, à -5,95 millions d’euros (contre -8,48 millions en 2013). La perte nette part du groupe passe de 8,5 millions d’euros à 5,15 millions.

La Côte d’Ivoire ouvre les bras aux investisseurs miniers

La Côte d’Ivoire, qui a réformé son code minier l’an dernier, voit dans les ressources de son sous-sol un potentiel de diversification économique intéressant, après des dizaines d’années d’activité centrée sur le cacao. La délivrance de permis de recherche a presque triplé entre 2009 et 2014, bondissant de 57 à 140, tandis que les permis d'exploitation ont doublé, passant de 5 à 11 sur la même période, selon le ministère ivoirien des Mines cité par l’AFP.

Myrtille Delamarche

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle