Le premier dirigeable solaire est au salon du Bourget

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le premier dirigeable solaire est au salon du Bourget
A l'heure des A 400M et autres engins superpuissants, certains reviennent aux fondamentaux de l'aviation.

Dans la tête, l'ambition de faire voler le premier dirigeable avec l'énergie solaire. Leur projet : Sol'R. Au départ, juste eux : trois étudiants de l'Insa Lyon et un passionné de dirigeables, Stéphane Rousson, déjà spécialisé dans les engins originaux (ballon à pédales). Cette petite équipe a construit le projet et attiré d'autres étudiants motivés pour la réalisation. Et aujourd'hui, les voilà tous au salon du Bourget, autour des plus grands noms de l'aéronautique.

Le prototype Nephelios, de sept mètres de haut pour 350 kg, est entièrement recouvert de 40 m2 de panneaux solaires flexibles, alimentant un moteur électrique destiné à mettre en mouvement deux hélices, permettant de voler. De l'hélium est utilisé pour propulser le ballon dans les airs et pallier à une éventuelle panne ou un manque d'ensoleillement.

Cette alliance entre deux technologies, le photovoltaïque et le dirigeable, a pour but d'expérimenter de nouvelles manières de voler, en consommant entre deux et sept fois moins de carburant qu'un avion, mais en conservant les mêmes capacités, à l'instar du transport de gros objets comme des morceaux d'A 380. L'engin peut voler durant 24 heures, grâce au système de propulsion thermique. L'équipe entend étudier toutes les perspectives de la nouvelle génération de dirigeable dans des domaines comme les télécommunications, le tourisme ou l'observation aérienne.

Pour l'heure, tous souhaitent suivre Blériot, et effectuer 100 ans après lui la traversée de la Manche.

B.L

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS