L'Usine Aéro

Le premier Airbus A350 sera livré à Qatar Airways "dans quelques semaines"

Olivier James , , , ,

Publié le , mis à jour le 10/12/2014 À 17H54

Prévue samedi 13 décembre à Toulouse, la livraison du premier exemplaire de l’Airbus A350-900 au client de lancement Qatar Airways est finalement suspendue. Les raisons de ce report ne sont pas encore connues.

Le premier Airbus A350 sera livré à Qatar Airways dans quelques semaines © D.R.

Après l’A380, c’est au tour de l’A350 de voir sa livraison reportée. Une surprise alors que l’appareil, le premier A350-900 de série, devait être remis à son propriétaire Qatar Airways samedi 13 décembre à Toulouse.

"Nous travaillons étroitement avec la compagnie afin de faire converger nos points de vue", explique un porte-parole à L’Usine Nouvelle. Impossible de connaître la cause de ce report. Seule précision communiquée : "l’appareil sera livré dans quelques semaines".

Faut-il voir dans ces propos des différences d’appréciation sur les finitions des équipements de l’appareil, certifié le 30 septembre dernier ? Qatar Airways avait déjà, pour cette raison, fait reporter la livraison de l’A380. En cause : une moquette mal posée... Initialement, la compagnie devait le recevoir au mois de mai, puis en juillet. Elle l’a finalement réceptionné le 18 septembre.

Qatar Airways, un client intouchable

Ce report de livraison tombe mal pour Airbus qui compte, avec ce long-courrier lancé en 2007, concurrencer les Boeing 777 et 787. L’A350, dernier des grands programmes de l’avionneur européen, est un succès industriel incontestable. Aucun nouveau report de livraison n’a été annoncé depuis deux ans. Une performance pour ce genre de programme monstre dont l’investissement s’élève à 12 milliards d’euros. Elle est due en partie au responsable du programme Didier Evrard (élu ingénieur de l'année 2013 par L'Usine Nouvelle et Industrie & Technologies).

On imagine qu’Airbus fera tout pour se plier aux exigences de Qatar Airways. La compagnie de Doha est le premier client à réceptionner un A350 et, avec 80 appareils en commande, elle possèdera aussi la flotte la plus importante de ces avions.

Si ce report tirait bien son origine de défauts pointés du doigt par Qatar Airways sur l’aménagement de la cabine, ce qui reste une hypothèse, cela montrerait bien le niveau d’exigence des compagnies aériennes… et l’impérieuse nécessité d’y répondre pour les constructeurs. Fin novembre, l’A350 avait au total enregistré 775 commandes émanant de 40 clients dans le monde.

Olivier James

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte