Le pou de mer pousse les prix du saumon norvégien à la hausse

Sous l’effet d’une hausse de la demande, notamment américaine, et d’une baisse des volumes due au développement de l’épidémie de poux de mer, les prix à l’exportation du saumon norvégien explosent.

Partager

Entre les mois de février 2015 et de février 2016, les prix à l’exportation du saumon d’élevage norvégien frais ou réfrigéré ont bondi de 28,5%, d’après l’office statistique du pays. La progression atteint, pour le saumon congelé, 13,2%. Entre décembre 2015 et janvier 2016, les prix se sont appréciés de 9%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Une baisse de l'offre de saumon de Norvège, en combinaison avec une faible couronne norvégienne et la forte demande sur les marchés, a conduit à des prix records ce mois-ci pour le saumon norvégien", a expliqué Paul T. Aandahl, analyste en charge du saumon et de la truite au Conseil norvégien de la mer. Le pays produit en moyenne 1,2 million de tonnes de saumon d’élevage par an.

laser et poissons nettoyeurs à la rescousse

Depuis le mois de novembre, la Norvège fait face à une recrudescence de l’épidémie de poux de mer (lepeophtheirus salmonis), un type de crustacé parasite qui se fixe sur les poissons. Environ 25% de la capacité de production du pays est actuellement affectée. Afin d’être nettoyés, les enclos doivent être vidés et les saumons récoltés de manière précoce. 30.000 tonnes sont déjà concernées. "La lutte contre ce parasite est le véritable enjeu. On ne pourra pas augmenter la production si l’on n’arrête pas la prolifération des poux, qui a aussi des répercussions sur les saumons sauvages", expliquait, l’an dernier, Geir Lasse Taranger, directeur de recherche à l’Institut de recherche marine de Norvège.

Face à ce fléau, l’industrie fourbit ses armes : un cabinet norvégien d’ingénierie a mis au point un pistolet laser capable de viser les poux en l’espace de quelques millisecondes. L’enjeu est de déjouer la baisse des effets des traitements médicamenteux appliqués jusqu’alors. La pression liée aux enjeux environnementaux joue également en faveur d’une modification des pratiques. De manière plus pragmatique, les professionnels tablent également sur l’emploi de poissons "nettoyeurs", le labrus bergylta et le cyclopterus lumpus, qui nécessitent néanmoins d’être inclus en amont dans la filière.

En valeur, les exportations de saumon norvégien ont gagné 18% entre janvier 2015 et janvier 2016. En direction de l’Asie, elles ont augmenté de 24% dans le courant de l’année 2015 (tout en perdant 5% en volume). Le Japon, le Vietnam et la Corée du Sud figurent parmi les plus gros importateurs. Les livraisons aux Etats-Unis ont quant à elles gagné 3%, tandis qu’elles ont perdu 9% en Europe de l’Est. La baisse se limite à 4% pour l’Europe de l’Ouest.

Franck Stassi

Franck Stassi Journaliste BTP, bois, papier-carton
Franck Stassi

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS