Le porte-avions Charles de Gaulle en rénovation pour 18 mois

Le porte-avions Charles de Gaulle à l'arrêt pour 18 mois. Au programme : maintenance du navire et travaux de modernisation à mi-vie. Les coeurs nucléaires vont être changés et le Charles de Gaulle va passer au tout Rafale pour un coût estimé à 1,3 milliard d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le porte-avions Charles de Gaulle en rénovation pour 18 mois

Le renouveau du Charles de Gaulle. A quai depuis le 14 décembre, le célèbre porte-avions effectue son deuxième arrêt technique majeur (ATM2). Le porte-avions va rester à son port d'attache pendant 18 mois : le temps d'effectuer les travaux d'entretien et de maintenance classique ainsi que la modernisation à mi-vie du Charles de Gaulle.

Le système de combat va être rénové : les radars de veille aérienne vont être changés et les communications et les senseurs du porte-avions vont être améliorés. Par exemple, le radar DRBJ11-B, datant du début des années 90, va être remplacé par le Smart-S Mk2 de Thales. La conduite de tir du porte-avions va ainsi être modernisée.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les capteurs infrarouges, les systèmes optroniques, et les radars de navigation vont aussi être améliorés. De plus, la sécurité du système informatique va être renforcée dans le but de parer les cyber-attaques. Le personnel en profitera pour effectuer le carénage du navire et s'occuper de l'entretien de l'ensemble des installations. Une visite de la chaufferie sera effectuée, la climatisation sera rénovée et la maintenance des deux catapultes à vapeur sera réalisée.

Passage en tout Rafale

Avec ses 261,5 mètres de long pour 64,36 mètres de large et une capacité de déplacement de 42 500 tonnes à pleine charge, le Charles de Gaulle peut actuellement accueillir de 28 à 40 aéronefs dont 24 Rafale. En raison du retrait du service actif du Super Etendard modernisé, le Charles de Gaulle va passer au tout Rafale. Grâce à des travaux le porte-avions sera adapté pour accueillir un groupe aérien constitué uniquement de Rafale dans sa composante avion de combat.

Certains systèmes et installations seront donc remplacés et refondues. Par exemple, les installations d'aides à l'appontage et les systèmes de trajectographie seront adaptés aux Rafale.

Changement des cœurs nucléaires

Cette rénovation à mi-vie du Général de Gaulle est préparée depuis plusieurs années. 2 000 personnes sont mobilisées pour ces travaux devant lui permettre de durer jusqu'en 2041. En plus du personnel de DCNS et des sous-traitants, l'équipage du porte-avions sera mobilisé et associé aux travaux.

Comme en 2007, les deux cœurs nucléaires du porte-avions seront changés. Mais, alors qu'en 2007 ces travaux ont coûté 300 millions d'euros, cette fois ils sont estimé à 1,3 milliard d'euros par le ministère de la Défense.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS