Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le port de Nantes Saint-Nazaire fait appel aux banques pour ses grands travaux

, , ,

Publié le

Le grand port maritime de l'estuaire de la Loire cherche des financements pour 120 millions d'euros de travaux. Une réorganisation spatiale de grande ampleur qui permettra notamment d'accueillir la filière énergies marines renouvelables (EMR).

Le port de Nantes Saint-Nazaire fait appel aux banques pour ses grands travaux © Emmanuel Guimard

Le Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) démarre la consultation d'établissements bancaires pour financer quatre projets majeurs liés à son plan stratégique : création d'un pôle industriel énergies marines renouvelables, mise en place d'un hub logistique pour l'éolien offshore, extension du terminal à conteneurs et construction d'un poste roulier. Sur la période 2012-2016, ces quatre opérations de développement représentent un investissement de l'ordre de 80 millions d'euros auquel s'ajoutent 40 millions d'euros consacrés à la modernisation du patrimoine, soit un total de 120 millions d'euros. Ces opérations sont soutenues par l'État et les collectivités locales (région, département, Nantes métropole, Saint-Nazaire agglomération) à hauteur de 42 millions d'euros. Le montant recherché auprès des banques s'élève à 56 millions d'euros.

Dans le détail, c'est en amont nord du pont de Saint-Nazaire qu'est prévu la construction de 350 mètres de quais supplémentaires pour former au total un linéaire de 600 mètres. Les études s'achèvent et les travaux devraient commencer début 2013 pour finir début 2015. Le projet sera mené par séquences puisqu'il faut transférer un poste roulier (Ro-ro) en aval nord, au bas du pont, sur le terminal sablier qui sera lui-même déplacé. Ces quais de 350 mètres desserviront le terminal à conteneurs mais aussi une nouvelle zone industrielle de 25 à 30 hectares qui accueillera des activités liées aux énergies marines renouvelables (EMR). En arrière du terminal à conteneurs, une zone logistique de 40 hectares sera aménagée.

Avec ces travaux, l'ambition du port est de porter le trafic conteneurs de 175 000 EVP aujourd'hui à 500 000 EVP dans 10 à 15 ans. Les EMR occasionneront aussi des aménagements le long des bassins, à Saint-Nazaire. Là, trois emplacements sont prévus : celui de la zone sud le long de la forme Joubert (9,3hectares) ; le long du quai de la Prise d'eau (1,9 hectare) et sur le quai des Charbonniers (1,2 hectare). Ces espaces seraient occupés pendant trois à cinq ans, le temps d'installer le parc éolien du banc de Guérande, puis éventuellement celui des deux îles, en Vendée. Enfin, le port confirme l'aménagement sur le site du Carnet au sud de la Loire, d'une zone de 120 à 150 hectares pour accueillir d'autres  activités industrielles liées aux EMR, il s'agirait d'une base en lien avec les activités de Montoir. C'est là qu'Alstom teste actuellement son éolienne Haliade, la plus importante du monde. D'autres projets liés aux éoliennes flottantes ou aux hydroliennes peuvent être envisagés à cet endroit.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle